Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Chrysostomus Delmoy
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Enosh - Partie Hors Jeu  .::. Nouveaux membres

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Chrysostomus Delmoy
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 28 Nov 2008
Messages: 1
Localisation: Dans mon atelier
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 28/11/2008 09:41:19    Sujet du message : Chrysostomus Delmoy Répondre en citant

Nom : Delmoy
Prénom : Chrysostomus
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Race : Humain
Métier : Alchimiste, propriétaire d'une petite boutique où on y vend quelques remèdes de grand mère "Big Mother Toad" (apothicaire à ses heures perdues en sommes, enfin si c'est possible)

Clan : Il est plutôt du côté de l'occultisme même si c'est plus de l'ordre de la fascination que de l'essai.
Famille :
Mère: Une sœur aînée disparue des suites d'une maladie. Femme au foyer, un peu maniaque sur les bords et pas vraiment maternelle.
Père: Médecin. Fils unique qui traficotait un peu dans l'alchimie ou la sorcellerie selon les dires des voisins. Il concocte simplement ses "remèdes" à la maison. Il n'est pas rare d'ailleurs d'entendre de drôle de racontars que font circuler les commères. Au sujet de poisons, d'un garçon pendu et d'un rire un peu fou les soirs sans lune...
Pas de frères et sœurs. Aucune autre famille connue à part ses deux parents. On peut supposer que ces derniers ont coupé les liens familiaux avec le reste de la petite bande, d'un côté ou de l'autre. Les grands parents sont morts, les parents de l'autre côté de la ville. Il vit seul et sans épouse, une petit bonniche qu'il a engagé pour faire le ménage une fois par semaine et qui n'est que la fille de la voisine.
Histoire :

Chrysostomus ou l'histoire d'un nom qui ne s'invente pas. D'après les dires de la mère, cela provient d'un pays germanique mais ça n'a jamais été vraiment vérifié. De toute façon, les générations précédentes de la famille Maddern n'ont certainement jamais mit les pieds sur ces terres étrangères. C'était un prénom comme un autre, le père n'a rien dit, adjugé vendu. Le père, Leroy Delmoy, est médecin et pour l'instant, on peut dire qu'il a un peu de succès dans son domaine. Certes, les patients meurent, ça arrive mais il n'est pas tire au flanc et fait toujours de son mieux pour les aider, quitte à abréger leurs souffrances.

Mais quelque chose gêne et les racontars vont bon train, surtout au sujet de ses petites passions secrètes. Un laboratoire au sous sol de leur magnifique maison, une mère un peu dingo qui refuse d'y faire le ménage... et quelques expériences sur un jeune garçon blond, son fils peut-être. Des poisons surtout, pour mieux créer les antidotes. 3 soirs par mois, à la nouvelle lune, la pleine lune et le dernier vendredi du mois, il est pendu par les pieds pour mieux faire venir le sang à la tête et son père lui injecte de petites doses. Avant il testait cela sur des animaux mais finalement, un humain, et surtout un enfant, c'est mieux pour les résultats. Ils sont plus fiables. Bien entendu, il ne s'en vante pas sur les toits mais quelques murmures s'échappent, rien d'assez important toutefois pour avertir les autorités. Et de toute façon, c'est son père non ? Il a comme qui dirait tout les droits...

De là malheureusement, ou heureusement au choix, naitra une passion chez le jeune Chrysostomus. Il manipule les fioles, les éprouvettes, se passionne pour les sciences tout en suivant ses cours dans le but de devenir médecin, comme son père, avant de se tourner vers l'alchimie. A 26 ans, il abandonne finalement ses études pour ouvrir une petite boutique où il joue l'apothicaire. Oui, se présenter comme un alchimiste ne fait pas vraiment bonne figure, et puis il doit bien gagner sa vie, non ?

La boutique marche bien, elle commence à avoir des clients réguliers mais ne prend pas de l'ampleur. On y vient quand le médecin coûte trop cher ou bien quand les vieux gens se méfient de la science. Et lui, dans son laboratoire, oublie ses rêves de pierre philosophale pour se plancher vers un domaine plus large: Satisfaire sa curiosité. Ce qui ne risque pas d'arriver dès demain, je vous le garantit. Sa curiosité, tellement immense qu'il en oublie de sortir, qu'il se tue avec des nuits blanches, à écrire, rapportant ses moindres découvertes, même les plus bêtes, dans un vieux livre poussiéreux qu'il ne quitte jamais.

Pas d'épouse, pas d'amis, juste lui et l'alchimie, comme une amante spirituelle qui peut l'apaiser, le repaitre mieux encore que les baisers d'une femme.

Caractère : Emporté c'est certain. Du genre à balancer parchemin et plume sur le premier ou la première qui viendra le déranger dans son atelier. La jeune bonniche qu'il a engagé en a fait d'ailleurs souvent les frais. Il est passionné et exalté, du genre à parler, trop parler, pendant une durée indéterminée. Amoureux des somnifères humain, je vous présente Chrysostomus. De l'espèce des hommes passionnés qui parlent de leur métier sans passer par les explications d'usage et vous endorment. Il est rêveur, mélancolique et l'on retrouve ces traits de caractère dans la musique qu'il improvise le soir avant d'aller se coucher. Ce n'est pourtant point un génie méconnu car il lui arrive de faire miauler son violon à la manière d'un chat enfermé dans un four qui commence à chauffer. De plus, ses relations humaines sont ma foi bien compliquées. De nature extrêmement timide, et très gauche envers les femmes, il préfère de loin reculer pour fuir à toute vitesse au lieu de se confronter à un autre être humain. C'est assez amusant d'ailleurs de chronométrer la vitesse à laquelle apparaissent ses rougeurs quand il croise le regard d'une femme...
Description physique : Un angelot aux yeux verts. Les cheveux blonds en pagaille, il ne se les coiffe pas et c'est sa bonne qui s'occupe de les lui couper tout les trois mois. Comme elle a 14 ans, et qu'elle a la fâcheuse tendance d'y aller rapidement rapidement pour la vaisselle en brisant assiettes et verres, je vous laisse aisément imaginer ce que ça donne. Mais cela lui suffit tant que les mèches sur son front ne gêne pas sa vue. Il a des petites lunettes, non pas pour corriger ces yeux mais pour l'effet loupe. Plus pratique ainsi de travailler en ayant les deux mains libres. Il oublie parfois de les enlever ce qui est assez comique puisque ses yeux sont grossis comme ceux d'une grenouille.

Il n'est pas très grand et n'est certainement pas imposant. Une femme pourrait aisément le dominer s'il ne possédait pas dans sa timidité une grâce qui le rend délicat comme un galant homme peut l'être auprès de la gente féminine. Un petit mètre 70 pour un poids plume à la limite de l'inquiétant car cet idiot trop passionné en oublie même de manger. Des dents en assez bon état et des habits d'époque un poil rapiécés qui lui donnent tout de même belle allure, si elle n'est fière. C'est un homme modeste, ce qui se ressent à son physique mais il prend garde à ne pas se voûter et à ne pas avancer d'une démarche de bourrin. Il se donne de l'importance en essayant de se grandir sans fierté mal placée. Et un autre bon signe, il sourit toujours d'un air doux.

Particularités : Ses chevilles sont marqués de brûlures qui peuvent aisément provenir d'un frottement régulier entre la chaire et de la corde. Sinon, sa peau pâle, qui marque très facilement, ne porte aucune cicatrice ni aucune tâche de naissance. A peine quelques grains de beauté mais ce n'est pas la peine de vous décrire avec précision leur emplacement.
Comment avez vous découvert le forum? : Par un simple clic gauche. ^^
Avatar : Fanart de Kyou Kara Maouh

Vulnérabilités acceptées par le joueur : Tout sauf la mort bien entendu. Les blessures les plus graves sont à éviter, de l'ordre à handicaper mon pauvre chouchou. Pour le viol, je m'avance un peu sur tout les domaines de souffrance que l'on peut occasionner chez un être vivant donc ce n'est pas une invitation XD, je préfère bien entendu qu'on en parle par mp. Sinon vous pouvez y aller, j'ai préparé le pop-corn. Vampirisation autorisée. Après tout, ça peut être drôle. Et bien entendu la Lycanthropie l'est aussi. Je veux juste qu'on m'avertisse avant, mais bon j'imagine que suivant le rp ça se verra tout seul u_u En règle générale, mon perso est une marionnette avec laquelle j'adore jouer donc je touche à tout, ça m'amuse. Après tout, tant que ça peut faire évoluer Chrys'... ^^
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 28/11/2008 09:41:19    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Nouveaux membres
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.