Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Ulrich de Kant
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Enosh - Partie Hors Jeu  .::. Nouveaux membres

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Ulrich de Kant
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 4
Race: Vampire
Médium ?: Non

Message Posté le : 10/08/2008 16:43:19    Sujet du message : Ulrich de Kant Répondre en citant

Nom : De Kant
Prénom : Ulrich
Age : 226 ans
Sexe : Masculin

Race : Vampire
Métier : Ancien noble, il vit de la fortune qu'il a emprunté.
Clan : A l'esprit ouvert et s'intéresse à un peu tout.
Famille : Issu d'une famille noble, il n'en a aujourd'hui plus aucune.

Histoire : "Qui suis-je ? A moins que vous ne préfériez savoir, qui ai-je pu être, avant que cet état de non-vie ne
s'aggrippe à moi pour ne plus jamais me quitter ? Eh bien...
De ce qui a toujours été, je suis Ulrich de Kant, un homme de noble naissance. Mon père, Ethan de Kant, était un officier
militaire au service du monarque de France. Son épouse et ma mère, Evelyne, s'occupait de moi pendant que mon père était en
campagne militaire. Pour ce qui est de ma naissance, j'ai vu le jour au milieu du XVIIeme siècle... Quand exactement, je ne
sais plus... Tout me semble si long à présent...

Je vécus une enfance pour le moins paisible, partagée entre l'apprentissage des stratégies militaires comme le souhaitait
mon père, et d'autres formes de cours qui avaient pour but de m'enseigner les rudiments de la conduite et de la
connaissance. Bref, rien de bien bouleversant en somme. Ma vie débuta vraiment lorsque je pus enfin prendre part aux combats
en tant qu'officier. Mes premières batailles furent contre l'Espagne et l'Angleterre, où je continuais tout de même mon
apprentissage, sur le terrain cette fois, et aux côtés de mon père.

Ces batailles marquèrent le début de ma vie, mais j'étais loin de me douter de ce qui allait arriver. Je n'avais pas peur
de la mort, non. Je savais qu'on devait tous mourir un jour, et périr au combat pour mon pays ne me posait aucun soucis.
Mais jamais je n'aurais pensé que ce qui allait se passer pourrait m'arriver. Alors que nous assiégions un château ennemi,
je m'étais rendu accompagné de quelques hommes dans les appartements du seigneur des lieux. Il était allongé, là, en face
de nous... L'un des soldats s'avança vers lui, pour voir de plus près ce qui était arrivé à l'homme. C'était sans se douter
qu'il puisse encore être en vie, aux vues du sang sur lui et des contusions qui parcouraient son corps. Malgré ces
blessures, il se mit à mordre l'homme qui s'était penché sur lui. C'est alors que les blessures se refermèrent et ne tarda
pas à se fondre sur nous avec une vitesse démesurée. Les quelques hommes tombèrent un par un, décapités pour certains,
amputés pour d'autres, et ce, malgré les blessures qu'essuyait notre adversaire. Brandissant mon sabre, je m'élançais à
l'assaut de mon ennemi, avant d'être à mon tour mordu. Il me lâcha alors que je sentais mes forces m'abandonner, et je le
vis se délecter de mon sang. Profitant de cet instant, je levais mon sabre une dernière fois, avant de l'abattre sur le cou
de la créature. La suite ? Je l'ignore. Je m'effondrais sur le sol...

Lorsque je me réveillais, j'étais toujours au même endroit. Entouré de mes hommes, morts au combat. La créature que je
venais de décapiter n'était plus là... Mais plus important, je devais savoir ce qu'il en était de la bataille. J'empruntais
alors les longs couloirs sinueux de la bâtisse, pour me retrouver à l'extérieur. C'était presque l'aube, et, si ce n'est des morts,
il ne restait plus rien des armées qui s'opposaient peu avant que je sombre dans mon coma. N'ayant plus rien à faire ici,
je décidais de repartir vers le campement érigé. Mais alors que je marchais, le moment où soleil allait se lever approchait... Son contact habituellement si doux me faisait maintenant peur pour une raison que j'ignorais alors, comme si mon instinct me mettait en garde contre l'astre. Lorsqu'enfin j'arrivais
au camp, tout le monde m'avoua qu'ils me pensaient mort au combat. J'étais resté endormi deux jours durant. Mon épuisement
apparent, on me servit de la nourriture et m'envoya me coucher. Je remarquais que les aliments n'avaient plus autant de
goût qu'avant, et que finalement ce qui m'aurait avant rassasié, me nourrissait maintenant à peine. Je mis ça sur le compte
de la fatigue, et partit me coucher. Les jours passant, mon état empira. Il m'était impossible de sortir de la tente alors que le soleil était présent, c'était à peine si je me sentais mourir lorsqu'un soldat entre-ouvrait la tente pour venir me voir. La nourriture me
paraissait de plus en plus fade et ne me nourrissait plus vraiment. Une autre faim me dévorait de l'intérieur, une faim non
assouvie. Mon père craignant pour ma santé ne tarda pas à me renvoyer chez nous. Le voyage fût long, trop long je ne le
crains. En effet, chaque jour passant mes forces ne cessèrent de s'amenuiser, la faim me rongeant toujours plus. Un soir où
le cocher et moi nous étions arrêtés pour manger, la vue de ces aliments sans goût fût la fois de trop. Je sombrais encore
une fois dans un coma... Lorsque je me réveillais, seulement quelques secondes avaient dû s'écouler. Toujours est-il qu'à
mon réveil, ma force était soudainement revenue. Les lèvres imprégnées de sang, je vis le cocher là, à mes pieds, le visage
livide. Pris d'effroi, je détalais. N'étant plus très loin de ma demeure, je décidais de m'y diriger en espérant l'attendre
avant le lever du soleil. Surpris de la vigueur avec laquelle je pouvais courir, je me demandais ce qui m'arrivait... Fort
heureusement, cette vigueur me permit tout de même de parcourir le chemin qui me séparait de mon chez moi.

Mon arrivée ne passa pas inaperçue, les servants qui veillaient remarquèrent mon retour, et ma mère fût immédiatement mise
au courant. Mise au courant de mon retour, elle s'étonna de me savoir revenu par les bois, à pieds qui plus est. Prétextant
être trop fatigué pour parler de ça, j'eus la chance de pouvoir me retrouver seul pour la nuit. Abasourdi par les
évènements, nombre de questions se soulevaient. De là, mon rythme de vie changea, je dormais le jour et vivait la nuit dès
que je le pouvais. Ce n'était pas sans les inquiétudes suscitées à mon égard, mais je parvenais à éviter toute compagnie.
Le meurtre que j'avais commis resta empreint, et je ne souhaitais pas que cela arrive de nouveau. Je ne tardais pas à
commencer à faire des recherches sur ce qui m'arrivait, mais la vérité ne tarda pas à éclater : j'étais devenu une créature
de la nuit, un vampire. Contraint à l'immortalité, et à se nourrir du sang des autres... Cette vérité m'était insupportable,
mais je n'eus d'autre choix que m'y résigner. Je décidais que ma mère serait mise au courant, qu'importe sa réaction. Elle
était la seule à qui je pouvais me confier ici... La nouvelle fût pour elle des plus bouleversantes, mais elle décida de
garder le secret. Proposant que je me serve d'elle pour me nourrir, je ne pus m'y résoudre, préférant mourir de faim. Ainsi
donc les jours défilèrent, les soirées avec ma mère s'enchaînèrent, et ma faim grandissait. Je me sentais capable d'y faire
face et de ne pas sombrer dans un autre moment de folie. Mais le temps passait et la faim se faisait toujours plus
poignante. Je n'eus d'autre choix que de demander à ce que je reste seul, mais ma mère ne voulait pas et revenait
inlassablement chaque soir. Il semblait que malgré mon état de non-vie, je fusse encore capable d'éprouver des sentiments
pour les personnes. Malheureusement arriva le soir où la faim était devenue insupportable, et où je sentais que j'allais
perdre le contrôle de mon corps, tout comme pour le cocher. Je fermais le verrou de ma chambre, puis décidais de
m'endormir... Je me réveillais dans la pièce sombre. J'avais dormi toute la nuit, car déjà les rayons du soleil semblaient
présents derrière les rideaux tirés. Le verrou de la porte toujours enclenché, je soupirais de soulagement. Je me rendis
alors compte que ma faim avait disparue. Pourtant rien n'avait bougé depuis que je m'étais endormi, et le verrou était
toujours enclenché. Un cri perçant retentit soudain, suivi bientôt par d'autres. Je déverrouillais la porte pour savoir ce
qui pouvait bien se passer. Je me penchais sur la rambarde pour voir ce qui pouvait se passer au rez de chaussée. Un
spectacle sanglant s'offrit à moi. Une des servantes était découpée en deux, son buste et sa tête d'un côté, et ses jambes
à l'autre bout du hall. D'en haut, je pouvais lire un message écrit avec le sang de la femme. Celui-ci devait s'adresser à
moi, puisqu'il me demandait de me nourrir... Mais je n'étais pas au bout de mes surprises, voilà qu'une autre personne est
retrouvée morte. Cette fois-ci, ce ne sont que deux morsures au cou qui est la cause de la mort. Cependant, cette mort fût
pour moi plus atroce que l'autre, puisqu'il s'agissait tout simplement de ma mère. Etait-ce moi qui avait fait tout ça ?

Je ne pouvais plus rester ici, je devais m'en aller avant de commettre d'autres atrocités. Le soir même, je me mis en
route, avec en poche une certaine somme d'argent pour pouvoir vivre. En vagabondant, j'eus vent de rumeurs sur des actes
étranges situés à Londres. C'est alors que j'ai décidé de venir ici, dans ce pays que j'ai combattu de mon vivant. Avant de
quitter la France, lors de mon dernier sommeil, des visions de moi en train de tuer la servante avant de me diriger vers ma
mère m'apparurent. A mon réveil, j'aurais juré sentir l'odeur de son parfum, juste une dernière fois avant de devoir m'en
aller...

Une fois à Londres, je fis l'acquisition d'un petit manoir avec l'argent que j'avais récupéré. Je m'installais, pour ne
plus jamais en repartir. Pendant ces deux siècles, qui m'en paraissent bien plus, j'ai vagabondé. J'ai vu les gens
vieillir, puis mourir. D'autres après eux également, leurs fils, leurs petit-fils... Je n'ai eu d'autre choix que de me
nourrir avant qu'un autre massacre ne survienne. J'ai remarqué qu'il m'était impossible de transformer les Humains en
Vampires... Ces deux siècles ne sont finalement qu'errance, évitant au possible de me faire remarquer et de trop m'attacher
aux personnes. Il m'est ainsi bien plus facile de les tuer. Quand ce n'est pas moi qui suis la proie de chasseurs, ou
autres médiums...

Et donc, me voilà, ici, aujourd'hui. Toujours à vagabonder dans les rues de Londres..."

RESUME :

Ulrich, né en 1667 et issu de famille noble, a vécu très longtemps aux côtés de sa mère alors que son père était en
campagnes militaires. Il a appris l'art de la guerre entre autres, puis est parti accompagner son père dans des batailles.
C'est lors de l'une d'entre elles qu'il s'est fait mordre lors de la prise d'un château. Inconscient de ce qui lui arrive au
début, sa santé se dégrade et il prend rapidement conscience de sont état de buveur de sang.
C'est chez lui, en menant des recherches, qu'il découvre qu'il n'est pas malade, mais est en fait un non-mort. Sa mère,
mise au courant de son secret, le partage avec Ulrich et ne veut pas l'abandonner. Se laissant ronger par la faim car ne
souhaitant pas boire du sang, il perd le contrôle de son corps et tue une servante et se nourrit du sang de sa mère.
Le jour de l'incident il décide de quitter la maison familiale et apprend les actes étranges de Londres, il décide donc de
s'y rendre. Craignant que son double le rattrape, il se nourrit pour ne plus perpétrer de massacre. Il n'a jamais quitté
cet endroit depuis son arrivée...


Caractère : Ulrich est quelqu'un de plutôt effacé qui ne va pas beaucoup parler aux gens. On pourrait le qualifier
de "gentil vampire", tout du moins lorsqu'il est maître de ses gestes. Incapable de se nourrir d'une de ses connaissances,
si ce n'est pas lui qui le fait, son "autre lui" le fera à sa place pour ne pas qu'il se laisse déperrir. Ses salutations
se résument souvent à un hochement de tête accompagné d'un sourire. Il est plutôt courtois avec les gens, même si il reste
distant. Il n'est pas rare qu'Ulrich parle à demi-mots. Au vu de son état, il se montre tolérant et ouvert d'esprit en
souvenir de sa mère. D'un calme certain, il sait garder la tête froide la plupart du temps. Il craint cependant de
réveiller son autre lui, et de perdre le contrôle de ses gestes. Il ne croit en aucune divinité.

Description physique : Ulrich mesure 1m85 environ pour 76kg. Ses yeux sont verts, et ses cheveux sont mi-longs,
généralement coiffés. Son visage semble impassible, quoi qu'un peu morne. Le contour de ses yeux est marqué par du
maquillage qui peuvent en faire ressortir une certaine lueur. Son corps ne semble pas spécialement puissant, mais Ulrich
possède une certaine agilité naturelle.
Ulrich est principalement habillé d'un costume pourpre ainsi que d'un manteau tout aussi pourpre sur lequel est cousu des
motifs en or. Son pantalon et ses chaussures sont quant à eux noirs.
Il se tient droit, et son langage est correct. Il ne jure que très peu.

Particularités : Possède une double personnalité qui se réveille lorsque la faim le tenaille. Elle peut également
se réveiller dans un accès de rage. Un corbeau lui sert également d'animal de compagnie.

Comment avez vous découvert le forum? : Par TourdeJeu

Avatar : http://www.ventsombre.net/pnwn3.php?ident=770

Vulnérabilités acceptées par le joueur : Quasiment toutes les blessures, mais si on pouvait éviter l'amputation...


Dernière édition par Ulrich de Kant le 25/08/2008 16:23:02; édité 1 fois
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 10/08/2008 16:43:19    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Caïn Wanderer
Exorciste Frigide
Exorciste Frigide

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2006
Messages: 2 190
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 14/08/2008 08:32:48    Sujet du message : Ulrich de Kant Répondre en citant

Bienvenue ^^

Petit soucis dans l'histoire : la transformation en vampire est rapide, s'opérant dans la nuit, et pas sur plusieurs jours. Et s'il se retrouve exposé aux rayons du soleil dès le lendemain.. l'histoire risque de s'arrêter là après un joli barbecue.

Une fois ce passage changé ce sera bon ^^
_________________
Stop them or die trying.
~ Admin. Entre Râler et Rôler il n'y a qu'une lettre de différence. ~
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Ulrich de Kant
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 4
Race: Vampire
Médium ?: Non

Message Posté le : 20/08/2008 09:48:06    Sujet du message : Ulrich de Kant Répondre en citant

Très bien, je changerais ça dès que possible. Là je suis actuellement en vacances donc pas le temps :p Jusque là, bonnes (fin) de vacances à ceux qui le sont aussi ^^
Revenir en haut
              

Caïn Wanderer
Exorciste Frigide
Exorciste Frigide

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2006
Messages: 2 190
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 21/08/2008 08:27:26    Sujet du message : Ulrich de Kant Répondre en citant

Pas de soucis, précise juste quand tu auras modifié ^^
_________________
Stop them or die trying.
~ Admin. Entre Râler et Rôler il n'y a qu'une lettre de différence. ~
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Ulrich de Kant
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 4
Race: Vampire
Médium ?: Non

Message Posté le : 25/08/2008 16:23:44    Sujet du message : Ulrich de Kant Répondre en citant

Voilà, le problème devrait être réglé, Ulrich ne sort plus quand il fait jour ;)
Revenir en haut
              

Caïn Wanderer
Exorciste Frigide
Exorciste Frigide

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2006
Messages: 2 190
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 25/08/2008 17:57:49    Sujet du message : Ulrich de Kant Répondre en citant

C'est OK, fiche validée
( Fais attention, petit soucis de retour à la ligne ^^ Tu utilises le bloc-note ? )
_________________
Stop them or die trying.
~ Admin. Entre Râler et Rôler il n'y a qu'une lettre de différence. ~
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Ulrich de Kant
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 4
Race: Vampire
Médium ?: Non

Message Posté le : 25/08/2008 20:56:49    Sujet du message : Ulrich de Kant Répondre en citant

Oui j'étais pas chez moi j'avais utilisé le bloc note, mais je ne l'utilise habituellement pas ça n'arrivera plus ^^
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 25/09/2017 10:54:05    Sujet du message : Ulrich de Kant

Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Nouveaux membres
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.