Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

William Carver
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Enosh - Partie Hors Jeu  .::. Nouveaux membres

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
William Carver
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 4
Race: Vampire
Médium ?: Non

Message Posté le : 08/08/2008 17:51:06    Sujet du message : William Carver Répondre en citant

Nom : Carver.
Prénom : William.
Age : A peine cent cinquante deux ans. Il a conservé l'apparence d'un homme de vingt-quatre ans.
Sexe : Masculin.
Race : Vampire.

Métier : En général, il vit de petits larcins liés à ses victimes, mais il lui arrive de gagner sa vie honnêtement de temps à autre (mais pas trop longtemps, c'est contagieux ces trucs-là). Il exerce alors volontiers des professions telles que tenancier d'établissements plus ou moins débauchés, protecteur nocturne de lieux ou personnes... A peu près n'importe quoi tant qu'on le paye et qu'il n'est pas obligé de rester assis en récitant des Notre Père.

Clan : N'importe lequel selon l'heure, le stade de la lune ou l'avancée de la marée, pourvu qu'il y trouve son compte.

Famille : William était le fils unique d'un couple vaguement bourgeois, dont aucun n'était un vampire. Etait ? Oui, il les a mangés.

Histoire :

William Carver est né en Angleterre aux alentours de 1650, de l'union d'un tisserand plutôt prospère et d'une simple roturière, qui devait a priori plus à son minois qu'à son intellect ou à sa fortune. Son enfance a surtout été marquée par de nombreux voyages commerciaux de part l'Angleterre et l'Allemagne, dont son père est originaire. Ce brassage des cultures est assez déterminant dans sa conception du monde et des choses et se ressent jusque dans son nom, alliance d'un patronyme germanique et d'un prénom anglais... royal, à l'image de l'ambition que sa mère a pour lui.
Il deviendra certes un être exceptionnel, mais dans une voie toute autre que celles qu'elle escomptait.

Car William est curieux, trop curieux...
Pas franchement des bobines et du métier à tisser, ça, il s'en moque complètement. Non, il s'intéresse à toutes sortes de choses. Comme comment boire le plus possible à la taverne sans payer, voler des recueils de poèmes à la Bibliothèque Nationale ou assommer les catins une fois l'affaire consommée, par exemple. Plein de trucs, quoi. Il devient un jeune homme particulièrement débrouillard, ainsi que particulièrement inadapté à toute vie sociale dite normale.

Sa naissance vampirique sera évidemment un élément capital de son existence, autant qu'un curieux prolongement de sa personnalité.
C'est une aristocrate visiblement lasse et ennuyée qui, au coin d'une ruelle sombre, change sa vie à jamais avant de disparaître sans laisser de trace. William cherchera un temps à la retrouver, intrigué par cet abandon iconoclaste, avant d'abandonner.
Les premières années de son existence de vampire seront surtout marquées par l'abondance de ses Calices. En général, il les garde un temps auprès de lui avant de les liquider - le plus souvent par lassitude. Il prend alors pour habitude de les dévorer, ce qui lui vaut de charmants surnoms et des mines effarouchées de la part des autres siroteurs d'hémoglobine.
C'est aussi le sort qu'il réservera à sa propre famille bien que, à son grand déplaisir, son paternel se révèle une viande plutôt rance.

Les années passent ainsi de voyages en beuveries. Le nombre de ses Calices diminue de manière drastique, car William répugne davantage à toute forme d'attachement au fur et à mesure que le temps passe. Les espoirs inévitablement suivis de cruelles déceptions le blessent sans doute plus qu'il ne veut se l'avouer ou, pire, le laisser paraître. Il développe ce qu'il faut bien appeler une misogynie galopante et fréquente indifféremment hommes ou femmes, bien qu'il ait dans l'idée qu'une prétendue puissance masculine soit plus apte à satisfaire sa soif de conflit dans les rapports affectifs.

Auto-exilé en France depuis quelques années, en ce bel an 1820, il décide de retourner à Londres pour, euh... ben boire à toutes les gorges/bouteilles, détruire et ricaner, comme d'hab.
William, c'est un peu un punk avant l'heure, en fait.


Caractère :

La philosophie de William tient peu ou prou en un mot : Jouir. En cela, il est un peu Sadien : le plaisir justifie tous les actes.
Devenu un vampire - soit, dans son esprit, fort, immortel et beau pour toujours - à ses yeux, le monde lui appartient. Il fait ce qu'il veut, va où il veut, tue qui il veut. C'est un jouisseur, dont le but principal et déclaré est de s'enivrer à toutes les sources, table, alcool, opium, hommes, femmes, et surtout gorges (ce qui, pour lui, revêt un aspect sexuel plus que bassement nutritif).

Parallèlement à cette soif de vie quasi-hystérique, il porte sur les choses un regard distancié et assez noir. Son principal mode d'expression est le sarcasme, d'abord purement gratuit, ensuite plus perspicace au fur et à mesure que les gens lui deviennent plus familiers. Son intelligence réside davantage dans une forme de perspicacité psychologique que dans de grandes qualités de stratège. Et c'est une intelligence qu'il prend plaisir à exhiber, en grande partie parce que ses rapports aux autres s'expriment clairement comme des prises de pouvoir. Et cela participe à son mot d'ordre : jouir de tout, tout de suite.

William affirme n'avoir d'espoir ou de croyance en rien. Il évite de s'attacher à quoi que ce soit, idée ou âme vivante, principalement par horreur à l'idée d'être en demande, faible ou trompé.

En résumé, on peut raisonnablement affirmer que c'est dans l'absolu quelqu'un de peu sympathique.

Description physique :

William a conservé l'apparence d'un solide homme de vingt-quatre ans, massif mais élancé.
Son visage franc, aux joues presque creuses et au nez aquilin, était plus dur que réellement beau lorsqu'il était humain mais sa naissance vampirique lui a conféré un teint pâle qui lui donne désormais une allure plus distinguée.

Sa voix est profonde mais a des intonations plutôt froides - voire glaciales si l'anticyclone le permet - et il a pour habitude de garder ses distances avec ses interlocuteurs, se tenant en retrait dans un premier temps.
S'il commence à s'approcher, c'est le moment de penser à ouvrir les rideaux.

Animal : Il a déjà assez de mal avec les diverses créatures anthropomorphes pour s'encombrer d'un machin qui aboie.

Particularités : Il a une cicatrice à proximité du coude droit mais il est inutile de songer à lui en faire parler. Il lui arrive de dévorer ses victimes, particulièrement s'il a avec elles une attache sentimentale.

Comment avez vous découvert le forum? : Par l'intermédiaire de Tour de Jeu.
Avatar : Trouvé sur lastevent.iquebec.com (sauf grave cécité de ma part, le dessinateur n'y est pas indiqué).

Vulnérabilités acceptées par le joueur : A part l'amputation ou la défiguration totale, vous pouvez lui faire à peu près n'importe quoi ! Que ce soit physiquement ou psychologiquement.
Après, a priori c'est plutôt un personnage solide, mais si vous voulez tenter... Florelle
_________________
On est et on demeure esclave aussi longtemps que l'on n'est pas guéri de la manie d'espérer.
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 08/08/2008 17:51:06    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Caïn Wanderer
Exorciste Frigide
Exorciste Frigide

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2006
Messages: 2 190
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 14/08/2008 08:29:50    Sujet du message : William Carver Répondre en citant

Sale caractère ce petit...
Je n'ai a priori rien contre le cannibalisme, juste le fait qu'un vampire va avoir du mal à digérer la viande, humaine ou autre.. Enfin s'il ne fait pas ça tous les jours
Fiche validée

_________________
Stop them or die trying.
~ Admin. Entre Râler et Rôler il n'y a qu'une lettre de différence. ~
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

William Carver
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 4
Race: Vampire
Médium ?: Non

Message Posté le : 22/08/2008 11:32:58    Sujet du message : William Carver Répondre en citant

Non non, comme je l'ai dit, c'est vraiment ponctuel puisqu'il faut qu'il y ait un lien affectif particulier avec ses victimes. C'est plus tourné vers ça que vers l'envie d'un bon steak Florelle

Merci pour la validation !
_________________
On est et on demeure esclave aussi longtemps que l'on n'est pas guéri de la manie d'espérer.
Revenir en haut
              

Alessandro Valentini
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2007
Messages: 122
Race: Vampire

Message Posté le : 22/08/2008 21:42:46    Sujet du message : William Carver Répondre en citant

Drôle de façon de témoigner de l'affection... Bienvenue quand même. XD
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 25/09/2017 10:45:55    Sujet du message : William Carver

Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Nouveaux membres
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.