Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Promenons nous dans les bois, profitons que le loup y soit !
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Londres Intra- Muros  .::. Le cimetière

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Mina Castle Rock
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 10

Message Posté le : 06/08/2008 17:22:55    Sujet du message : Promenons nous dans les bois, profitons que le loup y soit ! Répondre en citant

    Mina marchait tranquillement entre les tombes du cimetière sans trop regarder où elle allait. Il faut le dire la jeune fille avait fait le chemin tellement de fois, autant au début elle s'occupait, elle regardait les tombes autour d'elle, comptait le nombres d'années qu'avaient passé les gens sur cette terre... seulement voilà une certaine routine s'était installée chez elle. Mina sortait de son cours de danse en robe noire, mais pas très habillée pour autant, ses chaussons encore à la main et les cheveux hâtivement rassemblés en chignon, puis se dirigeait vers le cimetière pour retrouver sa mère, lui raconter sa journée, parfois danser et lui montrer ses progrès...

    Ce soir là malgré l'ambiance sinistre du lieu et la nuit qui commençait à tomber Mina était plutôt contente, ce soir elle allait pouvoir annoncer à sa mère qu'elle avait été choisi pour avoir le premier rôle dans la prochaine représentation. La jeune fille ressentit un frissons lui parcourir l'épaule et pressa le pas, il lui tardait quand même de se retrouver près de sa mère de quitter cette solitude qui lui pesait tout le jour... Après quelques minutes de marche silencieuse, elle arriva enfin et pu engager la conversation :


    « Bonjour maman ! Tu sais quoi, finalement j'ai été choisie... j'espère que tu es fière de moi, après tout c'est pour toi que je fais ça tu sais... On a appris pleins de choses aujourd'hui... je suis complètement morte mais bon si tu veux je vais te montrer, enfin ce soir j'pourrai pas rester très longtemps la dernière fois je me suis fait réprimander... Enfin tu sais Londres la nuit c'est asse dangereux, surtout que si il m'arrive quoi que ça soit j'ai personne pour venir te prévenir... enfin tu comprend... »

    Pendant tout son discours, la jeune danseuse s'était mise en tenue, avait enfilé ses chaussons et retirée sa robe noire pour se retrouver en justaucorps, comme à chaque fois elle pria intérieurement pour qu'aucun vieux pervers ne la surprenne dans cette tenue et se sente d'humeur pédophile. Enfin elle commença à danser pour sa mère enchaîna un nombre incalculable de pas mécaniquement, sans penser à ce qu'elle faisait. Enfin lorsqu'elle eut terminé, elle se laissa tombée sur le sol totalement épuisée et terriblement neutre...

    « Tu vois en fait c'est pas bien compliqué tout ce qu'on fait il suffit de travailler... »

    Mina accorda enfin un regard à la tombe avec laquelle elle dialoguait depuis un bon moment et ne put s'empêcher d'éclater en sanglot. Et voilà après des mois sans aucune réaction elle craquait, elle était consciente que ça n'était ni le lieu ni le moment approprié mais voilà elle n'en pouvait plus. Sa force physique l'avait abandonnée et sa détermination aussi. La jeune fille n'avait plus qu'une envie retourner dans le passé et se reposer pendant de longues heures dans les bras de sa mère lui raconter tout ses malheurs et se faire consoler jusqu'à se qu'elle s'endorme. Elle détacha ses cheveux et laissa ses boucles blondes cacher ses yeux rougis.

    La jeune fille avait réussit à enfin un peu se calmer et tentait de retrouver son souffle quand elle entendit des bruis de pas... qui pouvait bien venir au cimetière à cette heure là ? La nuit était tombée depuis un moment maintenant et Mina ne se sentait absolument pas en sécurité. Elle se rhabilla le plus rapidement possible, mais pas très bien sa robe la couvrant plus ou moins bien. Enfin elle quitta ses chaussons remis ses bottines, tenta de faire bonne figure sans trop y parvenir et quitta la tombe de sa mère, laissant distraitement sa main glisser sur le marbre usé.

    Enfin elle retrouva le chemin le plus grand du cimetière et aperçut la silhouette qui avançait, Mina était terrorisée, la personne qui s'avançait vers elle était beaucoup plus grande qu'elle, par contre elle se sentait incapable de dire si c'était un homme ou une femme avec la nuit, et ses yeux encore rougis.... Elle serra un peu plus ses chaussons près de son coeur et continua à avancer après tout elle devait rentrer chez elle. Plus elle se rapprochait plus sa respiration s'accélérait. Elle essaya de se rassurer, se dit qu'elle ne risquait rien, qu'elle courait vite, que l'autre personne ne lui jetterai qu'un vague regard étonné avant de continuer sa route... Mais pourquoi se sentiment d'angoisse ne la quittait-il donc pas ?
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 06/08/2008 17:22:55    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

William Carver
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 08 Aoû 2008
Messages: 4
Race: Vampire
Médium ?: Non

Message Posté le : 22/08/2008 11:35:06    Sujet du message : Promenons nous dans les bois, profitons que le loup y soit ! Répondre en citant

En effet, pourquoi ne la quittait-il pas ?
Un siècle et une poignée d'années plus tard, on aurait expliqué ce perspicace pressentiment en parlant d'interactions de phéromones. Mais, dans ce cimetière d'allure victorienne, il était un peu trop tôt pour ça.

Le vieux - très vieux - pervers qui se sentait d'humeur pédophile s'appellait William Carver.
La masse de la cape de voyage jetée sur ses épaules accroissait sa carrure, déjà imposante en tenue de ville. Ses pas étaient clairement audibles car il ne cherchait pas à se cacher.
Un élan de sentimentalisme (ou d'ironie, au choix - et c'était celui qu'il avait fait) l'avait poussé à diriger ses pas de londonien sur le retour vers la sépulture de feu monsieur et madame Carver. Mais il fallait avouer que la découverte d'une poupée effarouchée en ces lieux et à cette heure avancée était d'un goût légèrement plus piquant. Sans mauvais jeu de mots - pas encore.

William s'avança de manière à être vu, sans toutefois briser la distance règlementaire entre deux inconnus plus ou moins oppressés. Il lança d'un ton léger :


- J'avais oublié que le charme de Londres résidait en partie dans ses charmantes petites anglaises. Inutile de vous couvrir, savez-vous. Il aurait fallu exercer votre pudeur avec plus de diligence.

Il plissa sobrement les yeux. Un bref silence s'installa avant qu'il ne lâche :

- Ou alors être plus prudente dans le choix de vos démonstrations froufroutantes.

Sa main se posa sur la surface d'une pierre tombale appartenant à "Sir John Gilliam, homme de Lettres et de bien" si on en croyait l'incription tapageuse, et il s'y accouda comme s'il s'était agi d'un poteau de signalisation. On aurait pu croire que ses gestes étaient calculés, mais ce n'était pas le cas. Il suintait de son attitude une nonchalance moins feinte que bon enfant.
Il adressa à la jeune fille un sourire volontairement sirupeux, comme s'ils s'apprêtaient à poursuivre une conversation mondaine dans quelque alcôve surcharchée.


- Vous virevoltez souvent dans les cimetières ou c'est un passe temps purement ponctuel ?
_________________
On est et on demeure esclave aussi longtemps que l'on n'est pas guéri de la manie d'espérer.
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 25/09/2017 10:53:37    Sujet du message : Promenons nous dans les bois, profitons que le loup y soit !

Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Le cimetière
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.