Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Au petit matin...
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Coeur de Londres  .::. Les rues de Londres  .::. Will o' the Wisp

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Cid Wallace
Gérant de salon de thé

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 83
Race: Lycan
Médium ?: Oui

Message Posté le : 28/07/2008 11:13:41    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Suite de http://enosh.xooit.com/t1368-Livraison-mal-tournee.htm#p31774

Un soleil timide éclairait les ruelles brumeuses de Londres, empruntées par le curieux duo. Cid, la démarche boiteuse et mal assurée, s'appuyant à moitié sur Sammael, dont les cheveux blonds dégoulinait de l'eau de fontaine dont il s'était aspergé le visage à la première occasion venue, pour nettoyer autant que possible le sang coagulé. De loin, ils avaient simplement l'air de 2 soulards après une nuit arrosée. Les cheveux de Cid également étaient mouillés, dégoulinants sur la veste que Sammael lui avait preté. L'eau fraiche l'avait convenablement réveillé, lui permettant d'y voir un peu plus clair. Ils rejoignirent le Will o' the wisp par une ruelle détournée, qui leur évitait de croiser des connaissances. Surtout pour Cid, dont le visage était connu de la majeures partie des artisans du quartier, comme le boulanger qui ouvrait ses portes au petit jour.

Le duo traversa le jardin potager de la boutique, passant par la porte de derrière et traversant l'atelier de Sammael, avant de monter dans leur appartements. Cid jeta au sol la veste tachée qu'il avait sur les épaules, avant de se laisser tomber sur la première chaise venue, sa jambe blessée tendue en avant.

"En tant que lycan, je suis pas sencé cicatriser plus vite ?"

Grommela t'il, bourru et agacé. Il connaissait la réponse : Impossible de cicatriser tant que le plomb était encore à l'interieur de sa jambe. Il regarda Sammael, lui aussi assis sur une des chaises de bois de la petite cuisine acceuillante. L'un des chats, qui dormait jusque lors sur le fauteuil à bascule, se levant, venant renifler avec curiosité la veste durcit de sang sechée qui trainait au sol. Cid ferma à demi les yeux, passant la main dans ses cheveux. Il n'avait jamais été un grand fan de la toilette et des ablutions, pourtant il se sentait particulièrement l'envie d'une douche. Il fronça un sourcil, sentant une odeur particulière.

"...Ca sent le café ?"

Il se retourna, avisant d'un air méfiant la bouilloire derrière eux.

_________________
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 28/07/2008 11:13:41    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Sammael Hemlock
Herboriste

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 60
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 28/07/2008 18:41:54    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

C'est avec un plaisir non dissimulé que Sammael franchit la porte de sa boutique et monta les escaliers pour se laisser tomber dans un fauteuil non loin de Cid, son sac non loin de lui. Traverser Londres avec la gueule de celui qui avait bu un verre de trop ne l'avait pas particulièrement dérangé - certaines mauvaises langues auraient même pu dire que ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait, et pour des raisons diverses et pas des plus nobles -mais ce n'était pas une raison pour trainer plus que nécessaire. Ils avaient mis plus longtemps qu'il n'aurait cru, en raison des détours et de la blessure à la jambe de Cid. Le Will o'the Wisp trônait comme un abri accueillant, ou, s'il pensait au loup, comme une tanière rassurante et en sécurité. Mais nul besoin de pousser l'analogie trop loin.

Sammel jeta un coup d'oeil sur la jambe ensanglantée de Cid, guère améliorée par la marche, mais certainement pas en aussi mauvais état qu'on était en droit de s'attendre. Cela lui faisait pensé à la fois où il avait ramassé Cid, des années auparavant, le bras arraché. La blessure avait été profonde - ignoble - et en tout état de cause, l'homme n'aurait pas du survivre. Sa guérison miraculeuse n'avait pas été seulement due aux bons soins de Sammael.

" Ca m'a pas l'air si mal que ça."

L'herboriste se leva d'un coup, frôlant Albion qui lui passait entre les jambes. Le chat noir ondula autour de lui, le suivant là où il allait : pas bien loin, juste le temps d'aller jusqu'à un petit meuble d'où le blond sortit une bouteille au contenu joliment ambré. Le café ne lui semblait plus assez fort tout à coup, et Sammael se servit un verre de whisky qu'il descendit presque aussi vite qu'il l'avait versé. La brulure de l'alcool dans la gorge fut agréablement réelle et franche. Réelle, attendue, normale, en un mot : rassurante.
Il n'avait jamais été homme à noyer ses soucis dans l'alcool, mais de temps à autre, comme maintenant, il voyait tout l'intérêt d'émousser son sens rationnel et sa sensibilité. Assommer plus qu'émousser même. Il se servit un second verre, presque jusqu'à ras-bord et revint s'assoir en face de Cid, le verre dans une main et la bouteille dans l'autre.

Il y avait surement des tas d'autres choses plus raisonnables à faire à l'instant : s'occuper de la blessure de Cid, de la sienne, se nettoyer et se redonner figure humaine, voir même se reposer ! Mais sur le moment, il ne se sentait pas le courage de faire autre chose que d'engloutir son whisky. Deuxième gorgée plus tard, il réagissait enfin à l'odeur de café et au mouvement à l'embrasure de la porte.

" Cesse de te planquer ! " rala-t-il.
_________________
La phrase la plus excitante qu'on puisse entendre dans le domaine de la recherche qui annonce une grande nouvelle, ce n'est pas 'Eureka!', mais plutôt : 'Tiens, c'est marrant… '
Revenir en haut
              

Ilian Mayhem
Apprenti Exorciste

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2006
Messages: 281
Localisation: Près de son Maître
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 28/07/2008 19:10:41    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Ilian avait passé une nuit relativement blanche, à écouter les bruits de la nuit autour de lui dans la vieille demeure pourtant tranquille, et à attendre que revienne les légitimes propriétaires de l'endroit. Il avait somnolé à plusieures reprises, pour se réveiller à chaque fois en sursault, à chaque fois qu'une ombre noire et blanche d'allure sinistre se penchait sur lui.
Si il avait bien des défauts - dont celui d'avoir la ténacité d'une souris - Ilian était loin de ne pas être intelligent et de ne pas capter les choses. Et si sa mémoire lui jouait encore des tours, certaines connaissances du jeune homme avaient fini par revenir, surtout en lisant divers ouvrages. Sammael lui avait laissé champs libre sur les ouvrages qu'il possédait, et Cid avait pris un grand plaisir à l'emmener jusqu'à la petite bibliothèque qu'il y avait sur la place, quelques rues plus loin. Certaines lectures avaient éveillé comme un écho en lui. Et les choses revenaient, tout doucement, mais parfois avec une grande clarté. Surtout depuis sa rencontre avec le vampire, quelques semaines plus tôt. Ilian n'était pas sur de ce souvenir de tout, et les cauchemars qui hantaient la plupart de ces nuits étaient comme un rappel de ce qu'apportait la connaissance.

Mais restait le fait que les deux hommes avaient été absents toute la nuit, la nuit de la pleine lune. Difficile de ne pas comprendre, quand il savait qu'aucun des deux hommes n'avaient un rapport avec les esprits et que Sammael gardait un certain nombre d'ouvrages sur les lycans dans sa chambre.

Ilian n'avait rien fait de plus qu'attendre. Qu'aurait-il pu faire de plus ? Il n'était qu'un gamin sauvé par Cid, et n'était jamais bien sur des limites. Il s'était contenté, le matin venu de préparer du thé et du café, connaissant les habitudes de Sammael. Quand les bruits de pas avaient annoncé l'arrivée des deux hommes, son caractère habituel avait pris le dessus et le jeune homme s'était retranché dans sa chambre pour ne pas se faire remarquer. Garder profil bas serait surement la meilleure solution...

Mais la voix de sammel, irritée, l'interpela, et le jeune homme n'osa pas désobéir au blond. Si Sammael était physiquement moins impressionnant que Cid, il n'arrivait pas à se débarassaer de cette crainte du blond, surtout quand l'herboriste le traitait sans douceur aucune, le secouant plus souvent qu'à son tour. Même si Cid lui avait parlé d'habitudes peu glorieuses de l'homme plutot que d'une vindicte personnelle, Ilian préférait ne pas chercher la confrontation.

Le jeune homme entra dans la pièce où était les deux hommes, le regard fuyant passant sur la jambe blessée de Cid. Les vétements déchirés, le reste de sang sur leur vétements... dur de ne pas le voir. Ilian était à la fois inquiet et peu dérangé. Comme si deux modes de pensée cohabitait dans son esprit.

" J'ai préparé du café si vous voulez. "
_________________
Nous sommes tous des imbéciles, mais certains le savent, certains ne le savent pas.
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Cid Wallace
Gérant de salon de thé

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 83
Race: Lycan
Médium ?: Oui

Message Posté le : 28/07/2008 23:24:04    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Cid eut un geste évasif à la mention de Sammael. Non, ça guerirait certainement très vite effectivement. Il ne s'en inquiétait d'ailleurs pas vraiment. Cid poussa un soupir, s'accoudant à la fenêtre qui donnait sur la rue, se demandant s'il aurait le courage d'ouvrir le salon en ce jour ou pas. Peut être pas. Personne ne ferait le parallèle avec la pleine lune ? Il n'y avait que les lycans pour tenir un décompte aussi précis des rythmes lunaires. Ou les jeunes fille en fleurs un peu trop portée sur les jeux de divination. Sammael se leva d'un bon, rejoignant le meuble ou étaient rangées les alcools fort, se servant un verre qu'il vida d'un trait, amenant un rictus amusé sur les traits de son vieil ami. Lorsque le blond se rassit en face de lui, un verre remplit à la main, l'homme esquissa un geste amusé.

"Pour ma jambe, on verra plus tard. Je ne serais pas contre un verre, par contre."

Sans répondre, Sammael s'adressa alors à la sourie planquée derrière la porte de la chambre. Cid dodelina de la tête comme un vieil homme fatigué. Il n'avait pas envie que le gosse soit melé à ça. Mais d'un autre coté, à les écouter parler depuis qu'ils étaient rentrés certainement...Cid promena un regard amusé, voir paternel, sur l'eau chaude et les tasses prêtes à servir, avant d'en revenir au gamin, qui venait de pousser la porte et d'entrer dans la pièce, sur ordre de Sammael. Le gamin...Ca faisait bientôt 2 mois qu'il était la ? Il allait finir par faire partie du décor. Ca commençait à faire long pour un simple hebergement à court terme, non ? Mais sa mémoire demeurait obstinement close, ou si elle lui revenait, elle recelait des choses suffisaments dérangeantes pour qu'il ne désire pas en faire part aux 2 hommes. C'était les vêtements usés de Sammael qu'il portait la plupart du temps, comme en cet instant un chandail en maille brunes qui lui était trop grand, comme pour souligner ses épaules courbées et sa posture fuyante. Ilian passa son regard sur eux, comme cherchant ou poser son regard pour ne pas être accusé, avant de leur proposer à boire. Cid eut un sourire bourru, avant de se lever, posant la main sur la tête du jeune homme, et l'amenant un court instant contre son épaule, lui frottant les cheveux avec paternalisme.

"Et bien, tu es rudement matinal...Merci pour le café. Viens prendre ton chocolat."

Déclara t'il, reprenant en un clin d'oeil ses habitudes. Il était étonnant que le gamin soit déjà debout. Avec le sédatif qu'il lui avait donné, sa nuit aurait du être bien plus longue, et son sommeil bien profond. Cid fronça légèrement les sourcils, soucieux, avant de serrer les dents, la douleur dans sa jambe refluant. Vivement que Sammael lui ôte ce plomb de la jambe. L'idée d'aller voir un docteur ne l'efleura même pas. Il y avait longtemps qu'il n'allait plus voir aucun médecin. Trop gênant.

_________________
Revenir en haut
              

Sammael Hemlock
Herboriste

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 60
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 29/07/2008 11:59:09    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Sammael observa laconiquement le gamin. Toujours cette posture d'évitement, cette peur latente dans les yeux... si il ne se souvenait pas de qui il avait peur, il reportait pour autant cette inquiétude envers tout le monde. Si il n'aimait pas à se l'avouer, le blond se sentait inquiété par ces grands yeux verts trop brillants. Un peu comme ceux du vampire... non l'alcool le laissait aller à des pensées saugrenues. Pour autant qu'il soit pale comme un pain avant la cuisson, il avait assez souvent vu Ilian en plein soleil pour savoir que le gosse était bien vivant.
Ilian prépara deux tasses de café, les mains un peu tremblantes de sentir sur lui les regards conjoints des deux hommes. Il n'allait pourtant pas se faire bouffer, il aurait du le comprendre depuis le temps.

Sammael se leva pour récupérer les tasses des mains d'Ilian avec un petit signe de tête de remerciement. Il en donna une à Cid, avant de prendre la bouteille de whisky et de verser dans le café une généreuse rasade pour le corser. Il s'adressa de nouveau à Ilian avant que le jeune homme n'ai commencé autre chose. Le visage du jeune homme était cerné. Il avait pourtant eu l'impression que le jeune homme reprenait du poil de la bête sous les bons soins de Cid.

" Tu peux aller récupérer la trousse blanche dans mon atelier s'il te plait ? Et des bandages propres, il doit y en avoir dans le placard du bas..."

Ilian hocha la tête et partit rapidement, aussi obéissant qu'aurait pu le rêver n'importe quelle mère. Mais Sammael n'était pas une mère et une telle soumission avait plutot le dos de l'agacer.

" Et ramène le flacon avec le liquide jaune qui est à côté aussi ! " adressa-t-il à son dos.

Il retourna s'assoir dans son fauteuil en attendant qu'arrive de quoi faire les soins à Cid. IL observa son verre quelques instants avant de la poser. Il serait peut-être plus raisonnable de finir de s'enivrer seulement après s'être occupé de la blessure de Cid. Autant ne pas lui enlever plus de chaire que possible. Le verre atterrit sur la petite table alors qu'il lorgnait le lycan. Non, son vieil ami. Nul trace du monstre qu'il y avait eu cette nuit dans son sourire fatigué de vieux patriarche.

" Tu aurais mieux fait de le droguer, il se serait posé moins de questions. "
_________________
La phrase la plus excitante qu'on puisse entendre dans le domaine de la recherche qui annonce une grande nouvelle, ce n'est pas 'Eureka!', mais plutôt : 'Tiens, c'est marrant… '
Revenir en haut
              

Cid Wallace
Gérant de salon de thé

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 83
Race: Lycan
Médium ?: Oui

Message Posté le : 02/08/2008 11:00:20    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Tout comme Sammael, Cid éprouvait un étrange sentiment diffus de méfiance face à ces yeux verts un peu trop brillants. Mais la raison l'emportait sur l'instinct. Cid avait toujours été un homme très cartésien, et s'il avait été forcé d'admettre tour à tour l'existence des esprits, puis des lycans, il n'en était pas pour autant homme crédule ou prompt à croire à des fadaises ou à ce que sont prétendu instinct lui demandait. Il n'y avait qu'à ouvrir les yeux pour comprendre que le gosse était un gamin perdu. Enfin, perdu... Si les choses continuaient à ce rythme, Ilian ferait bientôt réellement partit de la maisonnée. Mais, qu'en faire? Le lycan n'avait pas le cœur à lui faire quitter la maison pour aller dans un quelconque endroit, ou de lui trouver un travail. Ilian ne gênait pas ici, même si Sammael ronchonnait parfois à propos de sa chambre, et encore. Avec un petite moue de la bouche, Cid songea qu'il s'attachait vraiment au gamin. Fait ennuyeux. Celui ci devrait bien les quitter un jour non ? Mettant de coté ces pensées un peu disparates, avant de tendre la main pour se saisir du café chaud, qui fut ensuite copieusement arrosé de Whisky par Sammael.

Il porta l'irish coffee à ses lèvres, les yeux mi clo, savourant la saveur corsée du breuvage. Rien de tel après une nuit si agitée. Tandis que Sammael donnait ses instructions à Ilian, Cid s'appuya en arrière, poussant un soupir d'aise. Il avait la sensation que la tension le quittait un peu, si ce n'était la douleur. Ilian quitta la pièce en vitesse, laissant tout juste à Sammael le temps de lui préciser sa demande, et un silence un peu tendu s'installa entre les 2 amis. Difficile de faire comme si de rien n'était. Mais ils n'avaient pas vraiment envie d'en parler non plus. Quel que soit l'âge, ce n'est pas facile d'admettre que l'on pouvait être con.

Cid regarda au dehors, un peu distrait. Le soleil se levait maintenant franchement et la rue commençait à s'animer. Par la fenêtre entrouverte, les bruits et les cris de la rue commençaient à se faire entendre, un peu diffus, portés par un petit courant d'air frais charriant des odeurs de pain et de poussière.Nul n'aurait put deviner que derrière ce levé de soleil d'une journée qui s'annonçait radieuse se cachait une nuit qui avait été bien difficile pour nombre de lycans. Cid eut il vecu au 21eme siècle qu'il aurait été un grand fan des statistiques, quand au pourcentage de lycans vivant à l'ombre de Londres par exemple.
Les paroles de Sammael le tirèrent de ses pensées. Il tourna lentement le regard vers lui, songeur.

"Je l'ai fait"

Posant sa tasse devant lui, il se couvrit le bas du visage de la main, frottant une barbe reche et un peu inégale.

"Du moins, je le croyait"

Cid plissa le regard, se remémorant la veille. Il est vrai qu'il n'avait pas vu le gamin boire. Inadvertance ? Ou Ilian était moins crédule qu'il ne le pensait... L'idée que le gamin ait conscience d'avoir été drogué au point de se mefier lui laissait un gout amer dans la bouche. Ah moins que ce soit un reste de viande un peu faisandée.

_________________
Revenir en haut
              

Sammael Hemlock
Herboriste

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 60
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 03/08/2008 10:07:44    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

En théorie, Sammael connaissait les effets de ses préparations sur les humains. Pour les avoir testées sur lui-même ou d'autres personnes, et il était rare que les effets divergent énormément sur un individu particulier. Bien sur, il arrivait toujours qu'un casse-pied soit plus résistant qu'un autre - il était par exemple assez prudent avec le métabolisme des lycanthropes, plus résistants à certaines plantes et carrément allergiques à d'autres, ce n'était pas le moment d'empoisonner Cid - mais il était carrément sur qu'Ilian n'avait rien de différent par rapport à l'être humain lambda. Surtout pour l'avoir drogué lui-même à la précédente pleine lune. Cid s'était-il trompé de flacon ?

L'herboriste s'approcha de Cid et s'agenouilla à ses côtés pour examiner de plus près la blessure de la jambe. Le tireur ne l'avait pas raté, passant en plein dans le gras du mollet, le plomb se nichant confortablement dans le muscle. La plaie n'était pas si horrible qu'on aurait pu l'attendre, et avait commencé son processus de cicatrisation au niveau des berges. Foutu lycan, il avait intérêt à lui enlever le plomb avant que les chairs ne se referme dessus, sinon ce serait avec un scalpel qu'il faudrait y aller, et si Sammael se sentait de faire les premiers secours, la petite chirurgie n'était pas pour lui.

" Ca va, c'est pas trop méchant." déclara-t-il.

Le ton détaché n'était pas vraiment voulu, mais une part de lui ne voulait pas mettre en face l'idée que la personne qui souffrait était un ami, et le souvenir de comment il avait été blessé. Non, le souvenir de la nuit était encore trop frais pour qu'il y pense de manière détaillée.
Sammael se redressa à temps pour accueillir Ilian qui revenait, les bras chargés par tout ce qu'il lui avait demandé. Il observa ses mouvements pendant que le jeune homme déposait son chargement sur la table en lui jetant des regards en coin.
Se sentir observé n'aidait pas à le rassurer, car ses gestes se firent plus maladroits alors que son regard se fixait sur la table. C'est probablement ce détail qui agaça au plus haut point Sammael, qui n'avait certes pas beaucoup de patience après cette nuit blanche à courir derrière un loup. Il n'avait jamais levé la main sur ce gosse, pourquoi le ferait-il maintenant ?
En deux pas il fut sur lui, et prit son visage entre ses mains, observant les grands yeux verts. Les pupilles étaient normalement dilatée et semblait réactive.

" Absolument pas drogué."

Ilian ne s'était pas débattu, mais le regardait comme un faon qui s'apprête à être abattu, entre désespoir et fatalité. Ce gamin n'avait-il aucun mécanisme de self-défense ?

" Puisque tu sembles vouloir être au courant de tout, tu vas m'aider."

Sans laisser à Cid la possibilité d'intervenir pour protéger le gosse, Sammael lui indiqua en quelques phrases sèches de tenir la jambe pendant qu'il se chargerait de la nettoyer et de retirer le plomb. En espérant qu'il ne tombe pas dans les pommes pendant qu'il officiait bien sur.

Sur le coup, Sammael en avait marre. Du loup-garou, du môme terrorisé, et du reste. Il voulait juste finir son whisky avant d'aller s'écrouler sur son lit.
Calmement il s'attela à la tache sur la jambe, un Ilian tremblant mais la main relativement sure à côté de lui.
_________________
La phrase la plus excitante qu'on puisse entendre dans le domaine de la recherche qui annonce une grande nouvelle, ce n'est pas 'Eureka!', mais plutôt : 'Tiens, c'est marrant… '
Revenir en haut
              

Cid Wallace
Gérant de salon de thé

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 83
Race: Lycan
Médium ?: Oui

Message Posté le : 03/08/2008 10:27:49    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Le lycan acquiesça mollement la tête, se préparant mentalement à la douleur qui allait venir. De toutes manières, au point ou il en était... Et cid avait un souvenir très particulier qui lui permettait de se confronter à n'importe quelle douleur. Il lui suffisait de se souvenir d'une certaine nuit ou son bras avait été arraché pour pouvoir se confronter à n'importe quelle douleur. Bien sur, c'était uniquement théorique. Il suivit du regard Sammael qui se relevait alors qu'ilian entrait dans la pièce, déposant avec des gestes maladroits les différents objets demandés. Sans préavis, Sammael se dirigea vers lui, attrapant son visage sans trop de délicatesse, avant de lâcher quelques mots qui ne l'étaient pas plus. Cid tiqua, les sourcils froncés, amorçant un geste plus brusque qu'il ne l'aurait voulu. Inutile de se voiler la face, mais présenter les choses de cette manière la ne lui plaisait pas non plus. Ils devaient faire figure de 2 manipulateurs peu fréquentables. Mais au final, n'était ce pas ce qu'ils étaient ? Il pouvait sauver les apparences avec tous les thés parfumés qu'il voudrait, il était un lycan, une bête sauvage. Et Sammael ne valait pas mieux avec ses poisons et ses contrebandes douteuses. Il en aurait ricané s'il n'avait pas été aussi agacé.

Sammael s'accroupit de nouveau devant lui, s'attelant à le soigner. Cid serra les dents au premier coup de lame, sa main crispée sur l'accoudoir de son fauteuil. Mais c'est lorsque d'une parole trop sèche adresse à Ilian qu'il se redressa, agacé.

"Ça suffit Sammael, laisse le gamin en dehors de ça !"

Gronda t'il soudainement, reposant sa tasse plus brutalement que prevu sur le comptoir. Que l'herboriste lui charcute la jambe, soit. Mais il était hors de question que le gosse soit mêle à ça d'une quelconque manière que ce soit. Tournant le visage vers Ilian, lui adressant une expression colérique que le jeune homme ne lui avait certainement jamais vu, il lui lança, plus vivement qu'il ne l'aurait voulu :

"Va attendre dans le salon Ilian. Sammael sait très bien que je ne broncherais pas."


Le regard de Cid en revint à Sammael, qui avait suspendu son activité, le regardant droit dans les yeux. Il soutint son regard, le visage froid, tandis qu'Ilian se reculait, indécis et passablement effrayé, buttant légèrement contre la table avant de se décider à descendre les escaliers 4 à 4, le bruit de sa présence s'estompant bien vite. Cid soupira, avant d'appuyer son front au creu de sa main comme un vieil homme usé.

_________________
Revenir en haut
              

Sammael Hemlock
Herboriste

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 60
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 03/08/2008 13:50:03    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Sammael fixait Cid, le visage sombre. Il avait passer l'age de se faire reprendre, surtout devant et à propos d'un gosse dans lequel il n'avait qu'une confiance limitée. Les rares disputes entre les deux hommes remontaient à loin. Le naturel calme et tranquille de Cid ne se prêtaient pas aux éclats, et pour autant que Sammael aimait râler, il se mettait rarement vraiment en rage. En rogne oui, mais pas vraiment en colère. Les deux avaient intégré cette limite non dite qu'ils étaient des hommes adultes et responsables de leurs actes, et si Cid avait parfois eut des mots peu tendres pour les activités illégales de Sammael, les choses n'étaient jamais aller plus loin.

Ilian disparut de son champs de vision, pressé de ne plus subir les foudres de Sammael. Quelque part, il plaignait ce pauvre gosse. Ce n'était pas normal à son age d'avoir si peur de se faire frapper dès que quelqu'un à portée lever la voix. Mais ce n'était pas le moment d'y penser.

" Ce gamin en sait plus que toi ou moi sur ce qui traine la nuit dans Londres malgré ses airs de souris affolée. "


Mais il restait un gamin affolé. Son regard se baissa de nouveau sur la plaie et il tira un peu plus fort que prévu sur sa pince. Le plomb sortit et tomba dans le plat métallique en dessous avec un claquement audible. Impassible, Sammael regarda le sang suinter de la blessure. Il en avait assez vu cette nuit. Nerveusement, il aspergea généreusement la plaie de teinture d'iode avant de faire un pansement sommaire. Avec l'impression ironique que ce ne serait pas nécessaire vu que la plaie serait close dès le lendemain. Le blond se redressa, et se dirigea vers la table où était laissée à l'abandon un broc et une cuvette d'une vieille porcelaine aux fleurs à demi effacée. Une monstruosité qui affrontait toutes les notions de bon gout selon lui, mais il était pour une fois heureux que Cid se soit toujours refusé à s'en débarrasser. Il versa un peu d'eau dans la porcelaine et y plongea les mains. L'eau prit instantanément une teinte rosée alors qu'il nettoyait le sang de ses mains.

Le silence pesait dans la pièce, et il ne trouvait pas le courage de le rompre. Pour dire quoi ? Déverser sa bile, se répandre en excuse douteuse, exprimer une angoisse certaine par rapport à Cid, dire ce qu'il pensait d'Ilian ? Sammael eut un soupir agacé. Ce n'était pas son habitude d'être aussi pensif. Etre pensif était le luxe des gens oisifs qui avaient assez d'argent pour prendre le temps de méditer et de soupirer quand à leur propre existence.

Il finit de se laver les mains et retourna à son second verre qu'il finit comme du petit lait. Dur de rester entièrement mettre de ses pensées après une niut blanche et deux verres de whisky remplis plus que de raisons.

" Et merde, la prochaine fois tu sors pas sans laisse."

Et si il ne sortait pas du tout, ce serait encore mieux.
_________________
La phrase la plus excitante qu'on puisse entendre dans le domaine de la recherche qui annonce une grande nouvelle, ce n'est pas 'Eureka!', mais plutôt : 'Tiens, c'est marrant… '
Revenir en haut
              

Cid Wallace
Gérant de salon de thé

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 83
Race: Lycan
Médium ?: Oui

Message Posté le : 03/08/2008 14:30:16    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Sammael eut été plus jeune de quelques années que Cid eut été implicitement posé en tant qu'ainé à écouter. Mais c'était bien un homme qu'il avait face à lui, et leur relation avait toujours été d'égal à égal, et ce même à l'époque ou Cid officiait encore dans la police et contactait Sammael pour renseignements. Il ne l'avait jamais considéré avec condescendance ou comme un junior. Ses pensées rejoignirent celles de Sammael alors qu'Ilian sortait de la pièce, sans que les 2 hommes ne se soient lâchés du regard, Cid opposant à l'air sombre du blond un visage grave et froid qu'il ne montrait pas souvent, reliquat de son passé de flic habitué aux interrogatoires musclées.

Cid hocha légèrement la tête aux paroles de l'herboriste. Oui, c'était une évidence. Il y avait quelque chose dans le passé d'Ilian qui avait trait à l'occulte et aux mystères de la nuit. Et Cid, tout terre à terre qu'il soit, se doutait bien qu'avec les lycans et les esprits se cachaient d'autres choses. N'eut ce été que les vampires... Comme un flash, il se souvint de Sammael portant avec obstination un foulard autour du cou, comme pour cacher une marque... Une décharge de douleur dans sa jambe coupa court à ses idées, tandis qu'il serrait les dents, ne daignant pas se plaindre ou trop détourner le regard. Un simple petit bruit étouffé se fit entendre au fond de sa gorge, suivit par le bruit sec de la balle ensanglantée tombant dans la coupole de faire. Cid connaissait bien les armes à feu. Il connaissait également bien son corps de lycan, qui réagissait différemment d'un corps humain. Il lui était arrivé de se faire blesser par balle, du temps de son service. Il se souvenait de la douleur brulante, avec laquelle il n'aurait jamais put marcher. Pas comme aujourd'hui ou la blessure, si douloureuse, ne l'avait pas empêché de regagner leurs pénates...

Cid fronça les sourcils, pensif. Il n'arrivait pas à se souvenir de ce qu'il avait fait en tant que Lycan. Aurait il un jour le contrôle sur la bête en lui ? Cela semblait presque être de la possession... Cid ne s'était jamais plus inquiété de son sort. Sammael avait toujours fermé les grilles au moment venu. Mais cette nuit, bien que la première, avait été une fois de trop. Cid se releva avec lenteur, tandis que Sammael lavait ses mains ainsi que son matériel dans un broc en porcelaine, et regagna sa chambre, il il se vêtit de manière convenable, non sans difficulté. Mais rester vêtu de lambeaux ne lui convenait qu'à moitié. Otant le reste de sa chemise, il avisa le bruit sec qu'elle fit en tombant au sol, tandis que de la poche demeurée intacte s'échappait une monture de lunette. Il haussa un sourcil ironique. Il n'aurait pas cru les retrouver intact.

Lorsque Cid sortit de la pièce, Sammael faisait un sort à un verre de whisky innocent. Le lycan avait récupéré une vieille canne qu'il n'avait jamais voulu jeter, utilisée par Sammael un jour ou celui ci s'était tordu la cheville. Habillé proprement, il était déjà plus proche du Cid bienveillant de tous les jours, même si son regard sombre trahissait un certain trouble intérieur. Alors qu'il se penchait pour récupérer les vêtements salis de sang, qui faisaient il faut l'avouer très tâche dans la cuisine habituellement propre et rangée, Sammael laissa échapper quelques mots, un peu fébrile et rageur. Cid s'était cru calmé, il s'aperçut qu'il n'en était rien.

"Bien sur, Sammael, et je n'oublierais pas de venir récupérer ton cadavre au petit matin ? C'est vrai que ça fait désordre."


Cid avait abandonné son idée de lessive, se tournant vers la confrontation qui semblait ne pas vouloir réellement exploser entre lui et Sammael.

_________________
Revenir en haut
              

Sammael Hemlock
Herboriste

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 60
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 03/08/2008 18:18:12    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Sammael reposa son verre un peu plus brutalement que prévu quand Cid prit la parole, loin du père tranquille qu'il était habituellement. Un rictus nerveux étira ses lèvres alors que s'ouvrait des vannes jusque là bien bloquées.

" Je ne suis pas un gamin Cid. Je me suis toujours très bien débrouillé et ce cas n'aurait pas fait exception. Garde tes ardeurs de flic pour Ilian si tu veux quelqu'un à protéger. Surtout de cette manière. "

Si le regard du manchot était brillant de rage contenue, celui de Sammael ne l'était pas moins. Il s'était fait sauvé, clairement, par le loup-garou. Ho, il s'en serait surement sorti sans lui, avec quelques fractures et contusions peu agréables en plus. Mais le souvenir de cette bête monstrueuse... il restait un être humain, et avouer qu'il avait eu la frousse de sa vie restait en travers de sa gorge.
Sa réponse avait eu quelque chose de mesquin. Renvoyer à la visage son passé de flic à Cid de cette manière, et surtout parler de ce qu'il avait essayé d'éviter... Influence de l'alcool, probablement, même si cela ne se trahissait pas vraiment dans son comportement.

" Et puis merde."

Cette fois, Sammael se laissa tomber dans le fauteuil, oubliant son verre pour prendre directement la bouteille au goulot. Sa dernière cuite remontait à... il ne savait plus quand exactement, adolescent ou jeune homme. Il se sentait l'envie de réitérer l'expérience, maintenant. D'oublier Cid, le loup-garou, et la tête du monstre en train de mâchonner tranquillement un bras humain, les yeux complètement fous, alors que Sammael se demandait encore s'il allait se faire tuer ou non.

" J'avais pas besoin de voir ça... "

Il n'avait pas l'habitude de s'exprimer autrement qu'en râlant, et ne s'était jamais senti le besoin des subtilités de la langue ou de l'expression. Un barbare, aurait pu dire avec ravissement l'une des demoiselles du salon de thé de Cid. Quelle bande de petites pestes.

" Désolé."

Pour ce qu'il venait de dire, pour les erreurs de la nuit passée... Quoi qu'il se soit passé, Cid restait son ami.
_________________
La phrase la plus excitante qu'on puisse entendre dans le domaine de la recherche qui annonce une grande nouvelle, ce n'est pas 'Eureka!', mais plutôt : 'Tiens, c'est marrant… '
Revenir en haut
              

Cid Wallace
Gérant de salon de thé

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 83
Race: Lycan
Médium ?: Oui

Message Posté le : 29/09/2008 20:13:43    Sujet du message : Au petit matin... Répondre en citant

Le lycan tiqua aux paroles du blond, son sourcil se relevant nerveusement aux paroles énoncées. Ses ardeurs de flic hein ? Il fallait croire qu'on ne se débarrassait jamais totalement du passé, quelque que soit le nombre d'heures que l'on passait à servir du thé à de jeunes personnelles. Quand à sa promptitude à protéger le blond... Pourquoi s'était il à ce point inquiété ? Revenu au petit jour, les faits paraissaient tellement saugrenus. Il aurait put s'enfermer tout seul, barricader la porte ? Il aurait put... Non, les regrets n'étaient pas quelque chose auquel l'homme aspirait. Il suivit du regard les gestes de son compagnon, tandis que celui ci empoignait la bouteille à même le goulot avant de s'affaler dans le fauteuil. Très bonne idée, à laquelle il ne céderait pas. Cid gardait de ses années un peu trop alcoolisées un souvenir amer. Ne pourrait il jamais se défaire de cette période ?

Les mots un peu trop misérables de Sammael lui firent détourner le regard. Il n'avait aucun souvenir de la nuit, si ce n'était une jambe douloureuse et un étrange mal de crâne. Cid s'avança quelque peu, prenant un ferme appui sur la canne qu'il avait récupéré.

"Ce n'est rien Sammy."

Le ton était faussement paternel, le surnom forcé, tandis qu'il se dirigeait vers la fenêtre, regardant au dehors, comme hésitant à prononcer quelques mots. Ce n'était guère habituel chez lui. Après un cours silence, les sourcils froncés, il demanda lentement.

"C'était si affreux que ça ?"

Les mots n'étaient peut être pas les plus à propos. Mais il avait besoin de savoir. Cela le concernait directement, et Sammael était le seul à même de le renseigner. Même si son comportement lui semblait bien trop éloigné de celui du Sammael qu'il connaissait. Qu'avait il put bien faire... Pour laisser son ami dans cet état ? Quel comportement avait il put bien avoir... S'agissait il bien de lui ? Plus que jamais, Cid avait le sentiment d'une bête enfermée en lui, dont il ne maitrisait ni les tenants ni les aboutissements. C'était odieusement frustrant.

_________________
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 25/09/2017 10:46:21    Sujet du message : Au petit matin...

Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Will o' the Wisp
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.