Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Livraison tardive
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Coeur de Londres  .::. Les rues de Londres  .::. Will o' the Wisp

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Sammael Hemlock
Herboriste

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 60
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 22/07/2008 19:10:11    Sujet du message : Livraison tardive Répondre en citant

Sammael ajouta précautionneusement un troisième et dernier petit flacon entouré de gaze dans la sacoche de cuir. Les trois flacons reposaient maintenant dans un nid douillet de tissu qui limiterait les chocs le temps du voyage de livraison. Ce qui leur arriveraient ensuite ne serait plus son problème. Il tenait juste à éviter de les casser tant qu'ils étaient en sa possession, histoire d'être payé, et surtout parce que ce n'était pas le genre de produit qu'il avait envie de recevoir sur les doigts. Ce n'était pas par pur plaisir que Sammael s'amusait avec ce genre d'élixirs hautement toxique et létale, mais le fait était que les demandeurs payaient bien pour un travail qui n'était pas particulièrement compliqué quand on avait les composants et le savoir-faire ; et Sammael avait les deux en bonne quantité. Quoiqu'il commençait à manquer de certaines plantes parmis les plus communes. Du genre de plantes qu'une balade à la campagne en cette saison suffirait à remplir les réserves.

Le blond vérifia une fois de plus le contenu de son sac puis le ferma et de la passa en bandoulière avant de pousser la porte et d'entrer dans le royaume de Cid, le petit salon de thé confortable tellement décalé à coté de son herboristerie si sombre et fonctionnelle.
Un coup d'oeil sur la vieille horloge lui indiqua qu'il était presque 17h, ce qui lui laissait au moins 3 bonnes heures avant le soir. Restant le plus discret possible pour ne pas trop se faire remarquer de la clientèle résolument féminine, il s'approcha du comptoir de Cid. Méthode peu efficace puisqu'il entendit tout de même quelques gloussements et rires étouffés sur son apparition. Comment Cid faisait-il, toute la journée ? Sammale n'avait rien contre les femmes. Au contraire, il appréciait particulièrement leur compagnie... seul à seul. Le singulier avait toute son importance. En groupe, les femmes semblaient concourir au titre de celle qui caquetterait le plus fort, et perdait la plus grande partie de la capacité intellectuelle. Sans oublier la discrétion. Enfin ce n'était pas son problème du moment.

" J'ai une livraison à faire. Je n'en ai pas pour longtemps."

Sammael franchit la porte sur un dernier petit hochement de tête à Cid. Il y avait eu beaucoup de non-dit en quelques mots. Beaucoup de non-dit en rapport avec l'astre lunaire qui dévoilerait sa face entière cette nuit et avec elle la forme bestiale de Cid. Il serait là ce soir pour enfermer le vieux manchot, comme il l'était depuis des années, depuis qu'était née l'amitié improbable entre un ex-flic devenu garou et un herboriste qui ne faisait pas toujours des compositions des plus légales.
S'il avait pu l'éviter, il ne serait pas parti faire une livraison à cette heure là, mais il avait pris un peu plus de temps que prévu pour finir le distillat, et c'était le genre de composant qu'il n'était pas laissé trainer. Autant pour le produit que pour le commanditaire. Sammael savait qu'il flirtait parfois avec la limite du dangereux, et ce sans avoir besoin que Cid ne le lui rappelle.
Autant minimiser les soucis si possibles.

Le soleil était encore haut alors qu'il traversait les rues. L'herboriste aimait bien l'été. Pour toutes al flore qui naissait à ce moment là, mais aussi pour ses nuits courtes et beaucoup moins assassines. Le blond n'avait jamais autant pris conscience de la nuit que depuis le moment où il avait entendu le loup hurler et grogner contre la lourde porte de bois blindés.

Enfin, le môme était toujours avec Cid.
Ilian... non, le gamin ne serait pas utile à grand chose. Durant la dernière transformation de Cid, il l'avait dogué pour ne pas avoir à s'occuper d'un gamin hystérique en plus d'un loup en fureur. Au moins l'un d'eux trois avait-il pu passer une nuit confortable.
Avec un dernier regard sur le ciel, il accéléra le pas.
Encore une raison de ne pas avoir de retard.

[Cid, je t'attends]

_________________
La phrase la plus excitante qu'on puisse entendre dans le domaine de la recherche qui annonce une grande nouvelle, ce n'est pas 'Eureka!', mais plutôt : 'Tiens, c'est marrant… '
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 22/07/2008 19:10:11    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Cid Wallace
Gérant de salon de thé

Hors ligne

Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 83
Race: Lycan
Médium ?: Oui

Message Posté le : 23/07/2008 11:42:24    Sujet du message : Livraison tardive Répondre en citant

Dès l'instant ou il avait vu entrer Sammael avec son sac en bandoulière, il avait pertinement su ce qu'il allait lui dire et faire. Il avait répondu d'un sourire tranquille et d'un hochement de tête tout en ôtant la bouilloire du feu pour dissimuler le léger trouble qui s'était alors emparé de lui. Cid avait toute confiance en Sammael, il lui aurait confié sa vie sans hésitation - et à dire vrai, c'était en fait techniquement ce qu'il faisait à chaque pleine lune - mais n'appréciait néanmoins que peu de le voir s'éloigner un jour comme celui ci. La porte se referma avec un tintement de clochettes sur le départ de Sammael, accompagné par une serie de gloussements bien accordés. Une jeune femme plus hardie que les autres lança à Cid d'un ton bravache :

"Allons donc Cid, vous n'allez pas nous dire que s'il sort à cette heure ci, ce n'est pas pour aller voir une dame !"
"Oui ! Qui donc est ce? "

Elles se mirent à questionner en cœur, amenant sur les traits de l'homme un air amusé. A cette heure ci de la soirée, le salon de thé était occupé par une bande d'habituées, un groupe de jeune filles de bonnes familles, relativement jeunes, qui étaient suffisamment sage pour que leur seul acte de rébellion soit de prendre un doigt d'alcool dans leur chocolat chaud lorsqu'elles en prenaient. Au début, leurs mère, dame respectables et respectées, n'avaient gère semblé approuver qu'elles élisent ainsi domicile dans ce salon de thé tenu par un vieil homme. Mais après quelques visites, les mères avaient été apparemment conquises, se retrouvant à leur tour à fréquenter le salon de thé, au grand désespoir de Cid qui n'avait pas eut pour vocation première de faire de son établissement un repaire à midinette.

"Mes dames, soyez bien sur que je n'ai aucune idée d'où il se dirige actuellement...Mais pourquoi ne pas lui demander la prochaine fois que vous le verrez ?"
"Voyons Mr Wallace, ce serait bien malvenu de la part d'une dame !"

Les rires fusèrent autour de la petite table recouverte d'une nape brodée, et chargée de petites tasses de thé ainsi que de petites assiettes remplies de miettes de gâteaux. Le salon devenait souvent repaire de ces dames, et c'était tour à tour broderies ou jeux de cartes qui s'étalaient sur la table. Cette fois ci, c'était des cartes au dos ornées de motifs entrelacé qui étaient disposées en croix.

"Et ce petit jeune homme que vous hébergez depuis quelques temps, que devient il ?"
"C'est vrai, cela fait un moment qu'on ne l'à pas vu ici !"
"Je vous trouve bien curieuses mesdames" répondit le lycan d'un air faussement réprimeur, avant de reprendre, en prenant 2 tasses à la main pour débarrasser un peu la table "Il se repose, il est très fatigué. Il à été malade ce garçon, il lui faut du temps pour se remettre."
"C'est vrai qu'il est très pâle, à croire qu'il n'a jamais vu la lumière du soleil !"

Cid suspendit son geste, un instant songeur, avant de se reprendre comme si de rien n'était, déposant la vaiselle dans l'evier d'etain. Les paroles, toutes naives qu'elles fussent, ne faisaient que coïncider avec les réflexions que lui même s'était fait à l'égard du jeune homme. Revenant poliment vers le petit attroupement, Cid posa la main sur l'un des accoudoirs, paternel.

"Et bien mesdames, à quoi jouez vous aujourd'hui ?"

Demanda t'il, avisant les cartes et détournant la conversation. Celle qui se tenait assise devant les cartes, une grande brune à l'air un peu frondeur, répondit, un peu froissée.

"Ce n'est pas simple jeu, c'est un tarot"
"Oh, vous percez les voiles de l'avenir..."
"Oh, tirez une carte Mr Wallace !"
"Est ce bien nécessaire..."
"S'il vous plait !"

Cid soupira, levant les yeux au ciel avec un sourire amusé, avant de tirer une carte parmi celles étalées devant lui. Celle qu'il en retira une grande lune sous laquelle 2 chiens s'ébattaient. Malgré lui, sa main se crispa, tandis que la jeune femme tapait dans ses mains, rieuse.

"Bravo Mr Wallace, vous venez de prédire la nouvelle lune de cette nuit !"

Cid sourit, sans répondre, jetant un œil à la haute horloge en bois de chêne dont le pendule se balançait mollement, apparemment peu affecté par le monde qui l'entourait. Laissant les jeunes femmes à leur babillages, il retourna à son comptoir, lavant sans se presser les quelques tasses qu'il venait de ramasser. Le soleil baissa vers l'horizon, tandis que les petits rideaux au crochets peignaient sur le sol d'étranges motifs aux couleurs chaudes. Les jeunes femmes commencèrent à se lever, laissant quelques pièces, babillages et quémandant quelques baises main, auquel Cid répondit par l'affirmative, et referma bientôt la porte sur un salon bien vide et silencieux.

Seuls le bruit de la vaisselle et de l'eau qui coule se faisait entendre, tandis que l'homme vaquait silencieusement à ses occupations, jetant de temps à autre un œil sur l'horloge, comme un homme prevoyant un rendez vous galant. Il était fort rare de voir Cid nerveux, et lorsqu'il l'était, c'était de manière bien légère. Pourtant, il semblait bien que sa main tremblait un peu en cet instant.
Cid s'installa dans un des fauteuils brodés, et bourra minutieusement sa pipe, avant de l'allumer avec tout autant de soin, et de laisser son regard errer au dehors, à travers les petits rideaux et les carreaux colorés des fenêtres. La rue devant la boutique était vide, les gens rentraient chez eux. Un calme apparent s'installait sur Londres. Pourtant, Cid pouvait la sentir, cette tension particulière qui ce soir, reliait tous les lycans. Cet instinct. Jamais Cid ne s'était mêlé à ses frères. Chaque nuit de pleine lune avait été pour lui une nuit de prisonnier dont il ne gardait aucun souvenir, si ce n'était ce sentiment de se perdre soi même alors que la nuit tombait, et cet état particulier dans lequel il se réveillait au petit matin.

Avec un soupir, Cid vérifia encore une fois l'heure. 19h30. Il faisait encore jour. Nul raison de s'affoler, n'est-ce pas ? Cid se leva avec lenteur, retournant derrière son bard pour préparer une décoction toute particulière. Cela allait faire 2 mois que la sourie était avec eux. La 1ere fois que son amante terrible était revenue dans toute sa rondeur, Sammael avait drogué le gamin, sans lui poser la question. Cid lui en avait voulu, vraiment, tout en sachant que c'était bien la la meilleure solution. Et ce soir, c'était lui même qui s'apprêtait à la faire... Un sourire amer étira les lèvres de Cid. Ce n'était pas un mal. C'était juste terriblement dérangeant, de s'apprêter à offrir un chocolat chaud à cet enfant qui le prendrait sans hésiter, sans se douter de ce qu'il pouvait y avoir dedans.
La tasse aux décorations dorées un peu abimées à la main, il monta l'escalier de bois d'un pas pesant, rejoignant les appartements. Depuis qu'il était la, Ilian passait beaucoup de temps à l'étage, dans leur salon, ou dans la chambre de Sammael, avec les chats et les livres. Ce soir la, faisant exception, Ilian était accoudé à la fenêtre, un chat sur les genoux. Cid posa la tasse de chocolat sur la table à coté de lui.

"Les clientes m'ont demandées ou tu était...Tu leur plait je crois !"

Le jeune homme répondit par un pâle sourire, avant de prendre la tasse et de la boire à petite gorgées, comme inquiet de quiconque pourrait entrer dans la pièce. Il semblait plus nerveux depuis quelques temps, sans que Cid puisse définir exactement pourquoi. Posant une grosse paluche sur son épaule, Cid fit lever vers lui un petit visage pâle et défait de quelqu'un n'ayant pas beaucoup dormit. Finalement, ce somnifère était peut être même une bonne chose pour lui en ce soir.

"Ilian, je vais sortir... Tu ne sort pas d'accord ? Tu reste en haut."

Son ton était peut être un peu plus pressant que nécessaire. Tant pis. Après l'avoir bien vu acquiescer et émettre quelques mots, cid se retourna vers sa chambre, prenant une vieille veste de cuir aux épaules élimées. Avec un vêtement de cette sorte, l'absence de son bras gauche en était d'autant plus flagrante. Avec un petit soupir ennuyé, Cid accroché à sa taille un pistolet, qu'il dissimula sous un pan de sa veste. Il salua Ilian, avant de descendre, considérant le salon de thé si calme. Il tendit la main derrière le bar, en ressortant une petite fiole de whisky en fer blanc. Il but une longue gorgée, qui lui brula agréablement les boyaux. Cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas laissé allé à ce vice la.
Le lycan sortit alors que sonnait les 8h, fermant soigneusement la porte à clé derrière lui.

Jamais il ne se serait laissé allé à sortir sans une bonne raison un soir pareil. Mais jamais non plus Sammael ne l'aurait laissé un soir comme celui ci. S'il n'avait s'agit que de l'enfermer, et bien, il n'aurait eut qu'à demander à Ilian, dans le pire des cas. Mais l'absence de Sammael signifiait tout autre chose, des ennuis, et certainement pas des moindres. La pleine lune montante ranimait en Cid certains instincts, certaines sens. Il entendait vaguement des voix, il ressentait des émotions fluctuantes. Et son inquiétude, bien humaine, le conduit alors vers les docks, à le recherche de Sammael.

_________________
Revenir en haut
              

Ilian Mayhem
Apprenti Exorciste

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2006
Messages: 281
Localisation: Près de son Maître
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 23/07/2008 18:56:46    Sujet du message : Livraison tardive Répondre en citant

Ilian regarda Cid refermer la porte derrière lui avant de reposer sa tasse de chocolat avec prudence sur la table de chevet non loin de lui. Il n'aurait su expliquer la raison soudaine de sa méfiance envers le breuvage et ce qui était une attention des plus classiques chez Cid, mais le jeune homme était presque persuadé que la tasse et l'interdiction de sortir étaient liés.
Le brun referma son bras sur ses jambes. Presque deux mois qu'il vivait avec Cid et Sammael, et sa mémoire restait toujours un amas flou, même si cela aurait été mentir que de dire qu'il en était au même point qu'à son arrivée. Certaines choses se faisaient plus nettes, plus sures dans son esprit. Rien de terriblement précis, mais Ilian ne pouvait plus se mentir à lui même quand à ses connaissances sur les esprits et sur les vampires.
Ni sur la grande forme noire qui hantait ses rêves et qui était pour lui parfaitement réelle.

Et c'était ce même instinct qui lui faisait lever la tête vers le ciel et songer à la pleine lune alors que Cid semblait énerver à l'idée de sortir ce doir, et que Sammael était absent.
Petite souris qui osait à peine faire connaître sa présence, il avait pourtant intégrer certaines habitudes de la maisonnée, certains détails un peu particulier - mais qui était-il pour parler de détails étranges ?

La vie avec Cid lui avait appris certaines choses. Et parmis elles, l'envie de savoir la vérité, quoi qu'elle soit.
_________________
Nous sommes tous des imbéciles, mais certains le savent, certains ne le savent pas.
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Sammael Hemlock
Herboriste

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2007
Messages: 60
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 23/07/2008 21:38:39    Sujet du message : Livraison tardive Répondre en citant

La suite sur les docks
_________________
La phrase la plus excitante qu'on puisse entendre dans le domaine de la recherche qui annonce une grande nouvelle, ce n'est pas 'Eureka!', mais plutôt : 'Tiens, c'est marrant… '
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 25/09/2017 10:49:08    Sujet du message : Livraison tardive

Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Will o' the Wisp
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.