Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

IL ne faut pas réveiller le chat qui dort [libre]
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Coeur de Londres  .::. Rues du Bazar  .::. Eglise Sainte Catherine

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Maelle Argantlowen
Sale peste

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2006
Messages: 116
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 20/06/2008 13:50:49    Sujet du message : IL ne faut pas réveiller le chat qui dort [libre] Répondre en citant

Maëlle avait trouvé une autre excuse pour sortir. Il fallait renouveler le stock régulièrement mais celle-ci allait être valable pas mal de temps. La petite fille sortie de la boutique de son papa avec un grand sourire. La gamine n'oublia pas de lui faire un petit bisou sur la joue avant de disparaître dans la foule londonienne.
Mentir à son papa ne dérangeait pas outre mesure la fillette, mais pour une fois, elle allait respecter sa parole. Maëlle avait dit à son père qu'elle allait à l'église et elle comptait bien le faire. Il y avait longtemps qu'elle n'était pas allée embêter quelques pieuses personnes.

La gamine avait décidé de se rendre à l'église du coin. Maëlle cacha un bâillement derrière sa peluche. Hier, contrairement aux habitudes, son père était rentré tard à la maison. La petite fille n'avait pu fermer l'œil jusqu'à son retour. Elle s'était inquiétée, c'était un humain même s'il était très fort en combat et qu'il avait des potions pour se défendre.
Dès qu'elle avait entendu la porte, la demoiselle s'était précipitée vers l'entrée. Cachée, pour ne pas que son père la voit et s'inquiète à son tour, elle l'avait observé. Il était rentré sans aucune égratignure. La petite fille soupira de soulagement. Si une créature de la nuit avait osé l'abîmer, Maëlle aurait veillé à son repos éternel.
Veiller si tard l'avait fatigué. Elle fut levée à l'heure habituelle, il était hors de question de manquer des cours. La petite fille avait fourni la quantité de travail habituelle, avec moins d'heures de sommeil. Ce fut par paresse qu'elle décida d'aller à l'église sainte catherine. Certes, elle était moins fréquentée que la cathédrale, mais elle était vraiment toute proche.

Sans une hésitation, la fillette poussa la porte du bâtiment. Les portes étaient lourdes, Maëlle due mettre pas mal de force pour pouvoir entrer. Elle pénétra dans ce lieu de recueillement avec cette atmosphère si particulière. Maëlle était complètement hermétique à ce genre d'ambiance. Pour elle, Dieu n'existait pas. Elle n'avait jamais compté dessus quand elle était dans la rue, sa nouvelle condition n'avait pas changé ce point de vue.

La gamine resta quelques minutes sans bouger. Cette église avait toujours été particulièrement sombre. La plupart des églises n'étaient pas aussi ténébreuses. Elle laissa à ses yeux le temps de s'habituer au noir. Les bâtiments religieux n'étaient pas lumineux, mais les vitraux laissaient passer la lumière. Ici, ce n'était pas le cas. Maëlle se demandait bien ce qu'il y avait sur le verre pour rendre le lieu aussi sombre. Les vitraux n'étaient pas censés montrer la lumière divine?

La petite fille décida d'avancer. En personne bien éduquée, elle se dirigea d'abord vers le bénitier et fit un signe de croix. C'était la première chose à faire en rentrant, mais faire tout cela en aveugle, très peu pour elle. Se cogner le pied sur la pierre était douloureu et la demoiselle préférait éviter ce genre d'incident. Puis elle alla s'asseoir.
Il n'y avait pas grand monde, mais l'église sainte Catherine n'était pas vide. Elle était proche du bazar, un des coins les plus fréquentés de Londres. Il était normal de la voir régulièrement fréquenté. La gamine pensa que ce bâtiment était tout de même étrangement vide. Peut être qu'il était trop sombre et faisait un peu peur?

Assise sur sa chaise, les mains jointes, elle semblait prier. L'enfant réfléchissait, quel tour allait-elle pouvoir jouer?
Maëlle ne trouvait pas, son esprit était de plus en plus embrumé. Ses yeux lui semblaient de plus en plus lourds. Elle avait aussi choisi l'église car elle pourrait s'asseoir, ce qui était plus reposant. Le noir, le calme, la fatigue, tout était réunie pour qu'elle finisse par s'endormir.
Les paupières se fermèrent, son tronc s'affaissa doucement sur la chaise voisine. Plus exactement sur sa peluche bien plus confortable que la paille.
La respiration lente et douce indiquait que l'enfant était bien endormi...mais cachait un sommeil attentif.
_________________
L'habit ne fait pas le moine.

Mon arme s'appelle l'apriori
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 20/06/2008 13:50:49    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Mona Blacksmith
Forgeron

Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2006
Messages: 111
Localisation: Londres
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 13/07/2008 19:54:49    Sujet du message : IL ne faut pas réveiller le chat qui dort [libre] Répondre en citant

Mona avait du passer plusieurs semaines au pays de Galles où elle avait retrouvé son frère. A son retour, elle croulait sous une montagne de commandes que son apprenti -déserteur- n'avait pas pris en charge. C'était dans ces moments qu'elle regrettait ce vieil Angus. Il n'était peut-être pas charmant mais il fallait reconnaître qu'il faisait du bon travail. Parmi ces commandes, la fabrique (ou ce qu'il en restait) de Sainte Catherine désirait qu'elle forge des armatures de vitraux en collaboration avec le maître verrier qui s'occuperait, pour sa part, du vitrage bien évidemment.
Le travail, de longue haleine, avait nécessité qu'elle reste enfermé un sacré moment et ses yeux charbonneux n'étaient pas mécontents de revoir la lumière du soleil. Ceux de Coal non plus visiblement. En effet, l'énorme Terre-Neuve noir la suivait joyeusement. Il effrayait deux trois passants mais c'était pour le plus grand plaisir de Mona qui savait pertinemment que cette grosse boule de poils était aussi inoffensive qu'une mouche.

Elle était habillée comme à l'ordinaire, un pantalon de cuir renforcé au niveau des cuisses, une sorte de débardeur en coton blanc plus très blanc, le tout recouvert d'un tablier bordeaux tandis que ses bras étaient couverts de noir avec une limite au coude, trace de ses gants de travail. Sa longue chevelure flamboyante était relevée et son visage était propre. Elle aurait voulu faire plus d'efforts quant à son apparence mais le temps pressait côté commandes et elle venait simplement là pour vérifier que tout aille bien et installer les nouveaux vitraux.
Elle attendait sur le parvis de l'église où toutes les différences de Londres se succédaient. La pauvreté, la richesse, la jeunesse fougueuse, la vieillesse misérable... Le maître verrier ne tarderait pas. C'était un vieil ami à elle à l'allure inquiétante qui se déplaçait très rarement. A ce propos ce serait sûrement son assistant qui viendrait, tout aussi inquiétant mais plus... humain ?
Appuyée contre la lourde porte de bois de l'édifice, elle patientait.

Elle n'attendit pas longtemps. Un chariot arriva, tiré par deux percherons à la robe grise. Bingo. C'était bien l'assistant. Son visage était balafré par ci par là, il était grand, costaud et était aussi bavard qu'une porte de prison. Il descendit du chariot et Mona le salua. Aucune réponse.

"Charmant...." soupira t'elle.

Sans tarder, et sous la bienveillance du curé de la paroisse, les quatre bras qu'ils formaient déchargèrent délicatement mes assurément les vitraux.

"Beau travail !" lança t'elle plus pour elle-même qu'autre chose.

Bon, il faudrait ensuite monter tout ça... Mais pour ça les ouvriers ne tarderaient pas.
Quoi qu'il en soit, dans tout ce baroufle, elle n'avait pas remarqué la gamine qui dormait. Elle en voyait qui regardaient les vitraux avec bonheur et hâte de les voir hissés et d'autres qui marmonnaient, mécontents d'être dérangés dans quelconque prière. Tss... ces chrétiens...
Coal quant à lui avait très bien vu la petite. La grosse bête noire s'approcha d'elle joyeusement, le regard interrogateur. Il lui renifla un coude...
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 25/09/2017 10:47:53    Sujet du message : IL ne faut pas réveiller le chat qui dort [libre]

Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Eglise Sainte Catherine
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.