Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Une maison incontournable: La Morgue!
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Coeur de Londres  .::. Les rues de Londres

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Lord Edgard Gosling
Ecrivain

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2006
Messages: 45
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 10/06/2008 11:18:28    Sujet du message : Une maison incontournable: La Morgue! Répondre en citant

Lord Gosling se sentit envahit par une fièvre intense, son esprit se brouillait, accaparé qu’il était par le mal qui le rongeait avec lenteur.
Des bruits métalliques tintaient et emplissaient la pièce froide dans laquelle il se trouvait et puis…un claquement, un bruit de serrure et plus rien.
Il y avait une forte odeur d’alcool qui envahissait la salle. Edgard était au centre de la pièce, installé sur une table épaisse en chêne. Il y avait des énormes flasques de produit posées sur des étagères entremêlées d’ustensiles divers.« Rangé » d’un côté de la pièce, étaient alignés d’autres tables sur lesquelles reposaient d’autres corps inertes.
Le bruit de serrure retentit de nouveau, la porte s'ouvrit, l'appel d'air chassa les odeurs mêlées de cadavres, de sang et de produits embaumant, purgeant toutes les vapeurs d’alcool qui flânaient alentours.

Un gros type à la figure rouge entra. Il était habillé d’une chemise blanche, d’un pantalon noir et d’un tablier de cuir à la manière des bouchés. Il vint près de Lord Gosling comme pour l’examiner. Il griffonnait des annotations sur le cas « de la taverne », prenant le temps d’observer avec soin son sujet, il n’oublia pas, non plus, de voire le contenu des poches de Lord Gosling.

Soudain, Edgard toussa, crachant un peu de salive, puis vomi des monceaux de bile blanche.

Le gros « ivrogne » de la morgue recula avec tellement d’énergie, mué par la surprise, qu’il tomba sur son gros cul comme un caillou dans l’eau. Puis il vociféra comme si il venait de voire le diable.

« Un Médecin ! Un médecin ! Bon dieu, il est vivant ! »

Edgard continuait ses spasmes en éructant le poison qui aurait du le tuer.
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Publicité






Message Posté le : 10/06/2008 11:18:28    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Les rues de Londres
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.