Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Pour un peu d'oubli
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. Londres Intra- Muros  .::. Soho

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Christopher M. Hewrey
Bedeau alcoolique

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2007
Messages: 52
Localisation: Dans une église ou une taverne
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 29/05/2008 01:25:58    Sujet du message : Pour un peu d'oubli Répondre en citant

Cette nuit-là, contrairement à beaucoup d'autres, Christopher n'était pas ivre. Pas encore. En temps ordinaire, il n'aurait pas passé toute une soirée sans boire un verre, mais, pour l'instant, il ne pouvait pas se le permettre. Evidemment, il n'y avait qu'une seule raison à cette abstinence : le jeune homme poursuivait une "créature du mal". Oh, il ne s'agissait pas d'une traque palpitante, où une malheureuse proie tremblante tenterait désespérément d'échapper à son terrifiant chasseur. En fait, la situation était inversée, car c'est le poursuivant qui tremblait, à cause du manque d'alcool, et la victime qui s'avérait dangereuse. D'ailleurs, cette dernière ignorait que quelqu'un suivait assidument ses traces. Comme les lycans étaient trop difficiles à tuer après leur transformation, Christopher ne les traquait que lorsqu'ils étaient sous forme humaine. Pour cette raison, il ne tuait que des êtres qui ignoraient pourquoi l'on s'attaquait à eux... Mais, croyant faire son devoir, le jeune homme parvenait à étouffer plus ou moins bien la voix de sa conscience.

Pourtant, la situation était quelque peu différente ce soir-là. Christopher n'avait pas tué de lycan depuis longtemps, parce qu'il avait beaucoup de mal à les repérer. Le bedeau n'était pas un médium, il devait donc enquêter longuement sur une personne avant d'être certain qu'il s'agissait d'un "monstre". Pourtant, il l'avait trouvé plus facilement cette fois-ci. Sa cible actuelle était loin d'être un ange, même sous son apparence humaine, aussi elle avait tendance à se faire remarquer. Le problème est que cet homme risquait de se montrer très agressif, qu'il soit transformé ou pas. Christopher devait donc l'approcher avec prudence et discrétion. Malheureusement, le manque d'alcool rendait ses gestes imprécis et brouillait sa perception des choses.

*J'aurais dû boire un ou deux verres avant de m'attaquer à lui. Juste un tout petit peu pour garder mon calme... Tant pis, je ne peux plus faire marche arrière à présent. J'espère qu'il ne m'a pas vu...*

Après plus d'une heure de filature plus ou moins réussie, Christopher remarqua qu'ils se dirigeaient vers un coin isolé de Soho. C'était l'occasion dont il avait besoin, il ne devait pas la rater ! Il réduisit la distance entre lui et son "ennemi" pour être sûr de ne pas le perdre. Hélas, cela ne suffit pas... Alors que le bedeau débouchait dans une nouvelle rue, il s'aperçut qu'il n'y avait plus personne devant lui. Instinctivement, sa main se crispa sur le pistolet dissimulé dans une de ses poches.

*C'est pas possible... Il était à peine à deux mètres de moi...*

"On dirait qu'tu cherches quelqu'un..."

Le jeune homme sursauta quand il entendit cette voix un peu trop connue. Il se retourna brusquement pour se retrouver face à sa cible.

"Pourquoi qu'tu m'suis depuis une heure ? T'es trop minable en filature pour être un policier ou un détective. En plus, t'as vraiment une apparence minable... T'avais l'intention d'me voler, c'est ça ? Mais tu sais pas à qui t'as à faire, abruti ?!?"

Oh oui, Christopher savait très bien qu'il avait devant lui un voyou dangereux, bagarreur bien connu, doublé d'un assassin plus ou moins accidentel. Pourtant, il ne lui répondit pas. A quoi cela aurait-il servi d'ailleurs ? Il ne le suivait pas pour le voler, mais pour le supprimer. Il se voyait mal lui dire une chose pareille ! Il se contenta de le fixer de son regard vide, en essayant de retenir ses tremblements.

*Je dois attendre le bon moment pour l'attaqu...*

"ARRETE DE M'REGARDER COMME CA !!!" hurla l'homme en bondissant vers lui.

Tout se passa trop vite pour que le bedeau ait le temps de réfléchir. Au moment où le "monstre" lui sautait dessus, son doigt pressa par réflexe la détente du pistolet. Le coup partit et frappa son agresseur en plein milieu de l'estomac. La seconde d'après, Christopher se vit tirer dans la tête de l'homme pour l'achever. Il chercha le second pistolet, mais ses mains tremblaient trop pour qu'il puisse l'attraper. De toute façon, il n'y avait plus rien à faire : l'homme était bel et bien mort.

*Ca... Ca n'aurait pas dû se passer comme ça... Non... Pas comme ça...*

D'ordinaire, le jeune homme récupérait les balles qui frappaient ses victimes. Ces dernières étaient en argent et il n'avait pas les moyens de les perdre. Mais en cet instant, il était bien trop paniqué pour y penser. Il partit en courant avant que le bruit n'attire d'autres personnes. Au bout d'une centaine de mètres, il se rendit compte qu'il y avait plein de sang sur son manteau et sur ses mains.

*Quand j'ai tiré... Il était trop près... Mais je ne pouvais pas attendre...*

Quelques minutes plus tard, il passa à côté d'une petite fontaine. Heureusement, il ne vit personne aux environs, ce qui lui permit de se nettoyer un peu. On voyait encore des traces sombres sur son manteau, mais il était difficile de savoir de quoi il s'agissait. Sauf si on avait un bon odorat évidemment.

*Suis fatigué... Tellement soif...*

Christopher parcourut plusieurs rues en titubant, ce qui le ramena vers le centre de Soho. Il s'engouffra dans la première taverne qu'il trouva, pressé d'oublier cette aventure sinistre. Et peut-être aussi un reste de remord qu'il ne parvenait pas à effacer...

[Réservé]
_________________
On ne peut vaincre le mal que par un autre mal.
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Publicité






Message Posté le : 29/05/2008 01:25:58    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Daniël O'Doran
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2007
Messages: 71
Race: Lycan
Médium ?: Non

Message Posté le : 29/05/2008 22:48:18    Sujet du message : Pour un peu d'oubli Répondre en citant

Affalé sur la banquette à sa place habituelle, Daniël contemplait d'un œil torve les plantes grimpantes sur le mur de la maison d'en face qu'il percevait par la fenêtre à sa gauche. Il était ivre, ivre mort bien sur encore, et ses yeux brillaient légèrement de l'éclat merveilleux de l'alcool apaisé. Devant lui s'alignaient déjà plusieurs verres de chartreuse et Daniël était à présent dans cet état sublime d'ébriété où tout vous semble merveilleux et plein d'intérêt.

La serveuse qui venait le servir était une femme opulente doté d'une paire de seins énorme que tout les hommes regardaient avec avidité mais dans le creux de son cou, c'était une veine palpitante qui avait attiser le regard du lycan. Bien sur, il ne lui ferait rien. Il ne voulait pas abimer cette créature qui croyait encore avec naïveté au paradis. L'innocence devait être préservé même si c'était douloureux pour lui, car alors seulement il pouvait parvenir à occulter l'enfer qui le menaçait de toute part.

L'image de Mary s'apposa à son esprit, la délicate enfant, esclave d'un vampire. Et malgré lui, encore une fois, il s'imagina glisser ses doigts dans ses fins cheveux blonds et sur sa peau pâle, jusqu'à son cou fin...Quand il fermait les yeux, il voyait tout rouge partout, il dessinait mentalement de lourdes taches de sang sur sa belle robe blanche, il décoiffait ses mèches blondes et les utilisaient comme pinceau pour recouvrir les murs de Londres d'un message sanglant. Il voulait défier Dieu et l'enfer de le laisser vivre, il voulait faire payer au ciel sa trahison par la perte de quelques âmes pures... Il voulait... il voulait... tant et tant...

Il soupira. Son regard été posé sur le verre de vin que la serveuse venait de poser devant lui et il glissa quelques pièces d'une main hésitante sur la table en échange avant de boire son verre cul sec. Pourquoi fallait-il qu'il pense à tout ce sang ces temps çi ? Et pourquoi elle ? ' parce que tu n'as pas le droit d'être heureux' lui souffla sa conscience et il songea qu'elle disait surement vrai. La pleine lune n'était pourtant plus loin... Il faudrait qu'il fasse désormais attention qu'il s'offre une réserve d'alcool et s'enferme dans sa cave tout les soir dés la tombée de la nuit. Si une semaine avant le sang lui montait déjà ainsi à la tête....

Il repensa en frissonnant à son dernier meurtre. Il s'était fait bêtement avoir... c'était il y a quelques mois à peine. Il était sortit deux jour après la pleine lune pour s'acheter une bouteille de liqueur de fraise et s'était fait agressé par un tire-laine imprudent. étrangement, ce n'était pas le fait d'avoir faillit se faire voler qui avait rendu Daniël fou, mais c'est que dans la confusion le pauvre homme avait cassé sa bouteille alors qu'il se trouvait déjà en situation de manque. En quelques secondes il s'était transformé et avait égorger son voleur. Une chance que personne n'avait été là. Il avait du alors récupérer les habits du cadavre, les siens étant totalement déchirés et il était rentré chez lui couvert de sang comme l'assassin qu'il était.

Sur sa peau que de rares bains venaient laver, il avait sentit pendant de longue semaines l'odeur du sang. Elle l'avait rendue fou, entêtante et entêtée le pourchassant jour et nuit. Et seul un bain puant dans la tamise avait pu l'en laver. Le sang était une odeur traitresse aussi douce à son nez que brulante à son cœur. L'odeur de tout ces gens qu'il avait tué malgré lui et dont le nombre grossissait chaque année malgré toutes ses précautions, l'odeur de son propre sang ce soir là, celui de Mary...celui qu'il sentait en ce moment même...

Aussitôt ses sens se remirent en alerte et subtilement il en trouva la provenance de l'entrée, de cette homme en face de lui dont le vent lui glissait au nez toutes les odeurs le révélant mieux que le plus poussé des interrogatoire.

Il sentait la sueur de l'anxiété et un sang qui n'était ni le sien ni celui d'une femme.

_________________
Revenir en haut
              

Christopher M. Hewrey
Bedeau alcoolique

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2007
Messages: 52
Localisation: Dans une église ou une taverne
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 04/06/2008 00:47:26    Sujet du message : Pour un peu d'oubli Répondre en citant

Christopher poussa presque violemment la porte de l'auberge, sans se soucier de la personne qui pourrait se tenir derrière. Heureusement, il ne heurta ni serveur, ni client sur le point de sortir. Le jeune homme se hâta d'entrer dans le triste établissement, comme si l'air de l'extérieur l'étouffait. Pourtant, l'ambiance de cette taverne n'avait rien de plaisant... Un brouhaha désagréable, traversé que par des cris d'ivrognes, des rires gras et des commandes braillées en direction d'un des employés, vrillait les oreilles de n'importe quelle personne restant plus de ndix minutes en ces lieux. Mais le bedeau s'en moquait... Bientôt, il n'entendrait plus rien, hormis le bruit du liquide coulant dans son verre. Tout pourvu qu'il oublie les gargouillis sanguinolents de sa dernière victime...

"Vous voulez quoi ?" lui lança la voix traînante d'une des serveuses, alors qu'il n'était même pas assis.

"De l'eau de vie..." répondit Christopher, les yeux dans le vague. "Une bouteille..."

Le bedeau ne remarqua pas le regard de l'homme assis à quelques pas de lui. Il ne s'aperçut pas non plus de la nature exacte de cette créature, car il ne disposait d'aucun pouvoir de médium. Il s'approcha d'une chaise, située à deux ou trois mètres de cet inconnu, et se laissa tomber dessus. Quelques minutes plus tard, la serveuse lui apporta une bouteille qu'elle posa bruyamment sur la table.

"On paie d'avance ici !!!"

Christopher chercha quelques pièces dans sa poche, mais il n'en trouva pas. Finalement, il sortit un billet qu'il tendit à la jeune femme. Celle-ci sursauta, plus habituée aux piécettes qu'aux billets de plusieurs livres.

"Servez-moi... Tant qu'il en restera..."

"Si vous y tenez... Mais vous ne boirez pas tout ce soir."

Le bedeau sourit d'un air triste et se saisit de la bouteille. Il se connaissait suffisamment pour savoir que, dans son état actuel, un billet lui permettrait tout juste de se saouler jusqu'à l'inconscience. Heureusement qu'il était fatigué, cela arriverait plus vite. Il commença donc à boire rapidement, oubliant une fois sur deux qu'il y avait un verre entre ses lèvres et le goulot du flacon. Il en vida une première et fit un geste pour qu'on lui en apporte une seconde. Une jeune femme inconnue s'approcha de lui, l'air aguicheur. Doté d'un décolleté plongeant, elle ondulait des hanches comme si elle était persuadé que cela la rendait irrésistible.

"Alors mon p'tit loup, on a une grosse soif ? Tu sais qu'il y a des choses bien plus intéressante à faire avec un gros billet comme ça ?"

Christopher la regarda d'un air particulièrement ahuri, comme s'il ne comprenait pas qu'on s'adressait à lui. Il lui fallut deux bonnes minutes pour comprendre ce que cette créature désirait.

"Pas inté... ssé... Partez... Et laiss... la b... teille..."

"Allez quoooooi... Tu t'sentiras mieux après, tu verr..."

"DEGAGE !!! DISPARAIS ! DECHET !!!"

Le jeune homme venait de bondir de sa chaise en hurlant. Aussitôt, la fausse serveuse battit en retraite, apparemment effrayée par sa réaction. Le bedeau se rassit lourdement, attrapa le flacon et commença à la boire au goulot. A cette allure, il ne lui faudrait que quelques minutes pour la vider. Pourtant la nuit serait longue, il avait tout son temps pour boire...
_________________
On ne peut vaincre le mal que par un autre mal.
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Daniël O'Doran
Londonien

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2007
Messages: 71
Race: Lycan
Médium ?: Non

Message Posté le : 05/07/2008 22:39:58    Sujet du message : Pour un peu d'oubli Répondre en citant

[dsl pour le temps mais.... Je manquais serieusement d'inspiration ]

Effrayée, la prostituée promenait son regard dans le reste du bar et remarqua le lycan qui riait en la regardant. Elle n'avait beau être qu'une catin elle n'en avait pas moins sa fierté et elle avait déjà entendu parler de cette homme sombre qui venait boire ici presque tout les soirs. On disait qu'aucune fille n'avait jamais réussit à l'approcher. Il ne parlait à aucune femme et n'en regardait aucune. Et on ne le voyait au fond qu'avec des hommes ou blasphémant tout seul dans son coin en murmurant qu'il irait en enfer pour ce qu'il était.

Etonnant quiproquo, il était clair pour cette femme et pour d'autres filles qu'il devait être un homosexuel. Un homme non marié qui refusait une femme était louche, ça l'était encore plus dans un cas comme ça. Elle regarda alors le bedeau qui venait de la rejeter. Ils étaient là tout les deux non loin et maintenant elle voyait Daniël observer son voisin de table. Les rumeurs ne pouvaient être que vrais et cet homme là ne valait sans doute pas mieux.

Restant loin et hors d'atteinte mais bien à porté de voix elle lança à une de ses 'collègues', une remarque, espérant ainsi se venger un peu de l'homme qui l'avait humilier en les mettant mal à l'aise.


« Ah, il préfère peut-être autre chose ce bougre là ! C'est tet son voisin de table qu'il vise avec son vilain argent. Tu les imagine pas toi, tout le deux de concert ? »

Daniël leva immédiatement le regard vers elle. C'était de lui qu'elle parlait ? Il n'était pas bien certain de saisir ses allusions mais il savait ce qu'était un bougre et il était certain qu'elle parlait de son voisin de table, l'incluant donc lui aussi dans l'insulte.

Vraiment ? C'était pour cela qu'on le prenait ? Et bien, tant que l'affaire n'allait pas inquiéter la justice qui pendait et décapitait à pile ou face il n'en avait au fond pas grand chose à fiche. Si seulement cela pouvait lui éviter encore un peu plus souvent d'être ennuyé par les catins...

Son voisin par contre, directement visé par l'insulte n'allait peut-être pas finalement le prendre avec autant d'indifférence que lui.

_________________
Revenir en haut
              

Christopher M. Hewrey
Bedeau alcoolique

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2007
Messages: 52
Localisation: Dans une église ou une taverne
Race: Humain
Médium ?: Non

Message Posté le : 17/07/2008 01:09:13    Sujet du message : Pour un peu d'oubli Répondre en citant

Après ce coup d'éclat, Christopher se replongea dans son eau-de-vie, ignorant totalement la jeune femme qui s'éloignait en tremblant. Rapidement, l'auberge retrouva son calme proche de l'apathie. Mais la prostituée semblait très vexée par les insultes de l'ivrogne. En vérité, elle n'avait aucune raison de se sentir bafouée : le bedeau aurait réagi de cette manière avec n'importe quelle femme lui faisant des avances. De plus, son état d'ébriété avancé n'arrangeait rien. Cependant, la fausse serveuse ne savait pas grand-chose de lui, ce qui la poussa à lâcher à haute voix quelques sous-entendus douteux. Comme Christopher se trouvait relativement près d'elle, il ne pouvait pas manquer de les entendre. Pourtant, il ne réagit pas tout de suite.

"Racontars de femme perverse... Bêtises... Stupidités..."

Au bout de deux ou trois minutes, le sens des mots qu'il venait d'entendre se fit un chemin jusqu'à son reste de capacité de compréhension... Ce qui eut pour effet de lui faire recracher le verre qu'il venait de boire ! Il toussa, toussa, comme s'il ne pouvait plus respirer. En fait, Christopher n'était pas du tout insensible à ce genre d'insinuations. Mais le fait de coucher avec une femme en dehors du mariage était déjà pour lui un comportement immonde ! Comment aurait-il pu envisager de faire ce genre "d'horreur" avec un homme ?!? Sur ce plan-là, le père Hewrey avait parfaitement réussi son éducation, si l'on pouvait appeler cela un succès. Jamais le prêtre ne lui avait dit qu'il devait se tenir à distance des hommes en dehors du cadre de la camaraderie. Il n'avait même pas osé évoquer la question directement. Cependant, Christopher, qui n'était pas totalement idiot, avait vite compris ce que voulait dire contre-nature... Furieux, il se leva d'un seul coup, en se tenant à la table pour ne pas tomber.

"ESPECE DE VIEILLE FOLLE !!!" hurla-t-il en direction de la prostituée. "SALE TAREE ! POURRITURE !!! Sale... Puante..."

Heureusement pour la jeune femme, et pour la tranquillité de l'auberge, le bedeau avait bu trop d'alcool pour parvenir à tenir debout plus longtemps. Par colère, il jeta une bouteille vide dans la direction de celle qui l'avait insulté, mais il ne prit même pas la peine de voir si elle atteignait sa cible. Puis il se laissa retomber lourdement sur sa chaise et se saisit d'un flacon plein. En cet instant, si un homme lui avait adressé la parole, même pour lui demander l'heure, il lui aurait certainement cassé la figure ! Ou du moins il aurait essayé. Christopher but presque d'un seul coup la bouteille qu'il venait d'attraper. A un moment, son visage se tourna légèrement sur le côté, mais, se faisant, il s'aperçut que Daniel le fixait. Horrifié à l'idée que cet inconnu avait peut-être imaginé des "choses répugnantes" sur son compte, il lui jeta le regard le plus haineux possible ! Cependant, dans une ultime tentative de fonctionnement correct, son cerveau émit la possibilité que cet individu pouvait avoir autre chose à lui dire que des paroles indécentes.

"Qu'est-ce tu veux, toi ?" dit-il d'une voix cassée et d'un air menaçant.
_________________
On ne peut vaincre le mal que par un autre mal.
Revenir en haut
      Visiter le site web du posteur        

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 25/09/2017 10:48:55    Sujet du message : Pour un peu d'oubli

Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. Soho
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.