Enosh
1819 - Londres, partagée entre le mysticisme et le développement galopant de la technologie...
 
 FAQFAQ  Le site   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Une demeure à l'écard
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Enosh Index du Forum  .::. En dehors de Londres  .::. La campagne environnante
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Valery Carter
Chasseur de vampires

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2007
Messages: 604
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 16/10/2007 08:35:46    Sujet du message : Une demeure à l'écard Répondre en citant

Le jeune homme se tut devant la justesse de cette remarque. Effectivement, il le renvoyait souvent à son père, pour se moquer ou non. Pourquoi ? Il n'avait pas réagi comme çà avec d'autres équipiers, mais il n'avait pas eu besoin avec les autres. Il y avait eu moins de violence contenue, moins de heurts avec toutes les autres personnes avec qui il avait pu faire équipe. Avec Julian, la tension était en permanence présente, amenant toujours de l'aggressivité, verbale ou physique. Efficace si ils avaient une cible devant eux, meurtrière quand ils étaient uniquement tous les deux.

Le jeune homme garda le silence sous les yeux de Julian, avant de lui offrir une réponse pensive.

" Parce que tu lui ressembles. Parce que je le connais mieux que toi. "

Ce n'était peut être que la moitié de la vérité, mais c'en était déjà une bonne partie. La vérité complète étant peut être que l'homme avait pris une place importante dans sa vie vue la place à laquelle il avait été mise de force, vu ce qu'il avait enclenché comme évènement ensuite chez lui. Si Julian n'avait pas mis le doigt dessus, il n'aurait jamais réalisé à quel point il se sentait encore lié à lui. La main de Valery chercha machinalement sa croix, sous sa veste. Il ne pouvait la sentir au travers du tissu, mais en appuyant, il pouvait sentir ses bords aigües appuyer sur la peau cruellement, un petit rappel masochiste de son appartenance. Il était près à parier que c'était la même personne qui lui avait refilé sa croix qui avait passé cérémonieusement la sienne au cou de Julian.

Le chasseur se releva enfin sur ses jambes, une certaine lourdeur dans les épaules, qui avait autant de causes physiques que morales. Il posa la main sur la poignée de la porte, près à partir, et jeta un regard interrogateur sur le bras de son équipier toujours appuyé contre la porte, puis revint à son visage, attendant qu'il le laisse partir.
_________________
A la fin de l'envoi... je touche !
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 16/10/2007 08:35:46    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Julian de Beaumont
Chasseur de vampires

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2007
Messages: 260
Localisation: Du bon coté de l'arme
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 16/10/2007 16:28:54    Sujet du message : Une demeure à l'écard Répondre en citant

Les mots auraient put déclencher une nouvelle crise de colère chez Julian, mais il n'en fut rien. Peut être par rapport au ton sur lesquels Valery les avait énoncés, peut être parce qu'il en avait assez de tempêter ici, dans ce sanctuaire qui habituellement n'était que calme. Derrière eux, sagements rangées dans le petit coffre de cuir, les armes laissaient voir de brefs reflets lumineux dus aux flammes dansantes de la cheminée.

"Quel preuve de mauvais gout. Interesse toi plutôt à ma mère, elle vaut bien mieux"

Paroles amères et pas forcement justes. La valeur de son père et de ses actes n'était plus à démontrer. Mais Julian n'aurait put cracher le moindre commentaire positif à son égard. Il ne voulait pas que Valery voit que ces commentaires la le touchaient. Certainement plus qu'il ne devait le croire.
Carter se releva finalement, posant la main sur la poignée et lui jetant un regard interrogateur. Un court instant, une trève dans le court échange de regards, alors que Julian le regardait sans haine, mais juste avec curiosité. Il se sentait vidé. Il se recula, tournant le dos à Valery pour se pencher machinalement sur ses armes.

"...Dort ici"

Enonça t'il à voix basse sans le regarder. Invitation à rester malgré tout ? Peut être pas jusque la. Mais il n'était plus non plus fichu à la porte. Demain serait un autre jour.
_________________
La mort est la seule certitude. La vie survient par hasard, on ne peut ni l'éviter ni la choisir. Se rejouir d'un cadeau si louche est péché.
La mort est la seule promesse, la seule délivrance.
[Weis & Hickman - Les portes de la mort]
Revenir en haut
              

Valery Carter
Chasseur de vampires

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2007
Messages: 604
Race: Humain
Médium ?: Oui

Message Posté le : 17/10/2007 10:24:03    Sujet du message : Une demeure à l'écard Répondre en citant

Les mots provoquèrent tout de même un léger sourire chez Valery. Il avait plutot l'impression que celui-ci ne voulait pour rien au monde qu'il s'intéresse à sa mère, jaloux comme une tigresse dès qu'on tournait autour d'elle. Mais l'heure n'était pas à faire remarquer toutes ses contradictions à Julian alors que commençait à s'étirer quelque chose entre eux deux, quelque chose de ténu soit, mais qui n'était pas pure aggression ou envie de meurtre. Même si lui même n'avait jamais eu envie de tuer Julian, sa façon de le titiller et de jouer avec lui n'était qu'une manière déguisée de s'en prendre à lui. Valyer était assez honnête avec lui-même pour s'avouer cela, surtout quand il était fatigué.

Leurs regards se croisèrent, et pour un instant, les mots restèrent en supsens. On les avait collé de force ensemble, leur demandant de faire équipe dans un travail qui pourrait très bien avoir leur peau à tout moment. On les avait forcés à se donner une confiance qui ne pouvait s'acquérir que sur le temps. Et le résultat avait été explosif, compte tenu de leurs caractères à tous les deux, arrogants, violents, odieux l'un envers l'autre, bref, parfaitement imbuvable d'un coté ou de l'autre. Valery doutait que les choses s'arrangent miraculeusement, mùais peut être, un peu...
Il était vraiment fatigué.

Il appuya sa joue sur la porte pendant que Julian se détournait de lui pour retourner à ses chères armes, sa voix basse portant juste assez pourqu'il l'entende au travers de la pièce. Il aurait pu faire... ô, bien des commentaires en somme sur cette toute petite invitation, et pas des plus fins, mais il était trop fatigué pour en accepter les conséquences. Néanmoins son petit sourire en coin signifiant qu'il n'oublierait pas.

" A demain Julian. "

Il sortit de la pièce sans bruit, refermant calmement le lourd battant derrière lui. Il était trop épuisé pour essayer de comprendre ce qu'il devait déduire de cette entrevue, et retourna directement dans sa chambre, où son lit exerçait sur lui un attrait des plus violents. Il prit le temps de retirer ses bottes et sa veste, et après avoir bataillé avec sa chemise, se laissa tomber sur le lit encore à demi vétu.
Il replisa son bras sur son front, regardant entre ses yeux à demi clos le ciel du baldaquin. Dans sa fatigue, le lourd tissu semblait menacer de lui tomber dessus, le forçant à se rouler sur le coté en chien de fusil, attrapant entre ses bras un coussin qu'il serra de ma nière presque obsessionnelle. Dans cette position, le sommeil ne mit pas longtemps à venir, mais pas un sommeil des plus reposants.
Parcouru de cauchemars, de visions angoissantes de vampires et de personnes qu'il connaissait, repassant en boucle des scènes du passé, telles qu'elles s'étaient produites, ou qu'elles auraient pu se produire, conduisant souvent à des conclusions violentes qui le menaient à des demi réveils, où, angoissé, il regardait autour de lui en essayant de se repérer dans l'obscurité laissée par la mort de la bougie. Et avant qu'il n'ait pu se repérer, le sommeil réclamait son dû et le refaisait plonger pour d'autres visions d'un futur possible avec d'autres confrontations qui l'attendait à Londres.
_________________
A la fin de l'envoi... je touche !
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 21/11/2018 12:59:18    Sujet du message : Une demeure à l'écard

Revenir en haut
              

   Enosh Index du Forum .::. La campagne environnante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 4 sur 4
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  


Xooit.com :: Top Forums


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.